> Cloud > IBM installe son cloud public en France

IBM installe son cloud public en France

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 15 octobre 2012
email

IBM a inauguré son centre européen de cloud public à Grabels, dans l'agglomération de Montpellier.

IBM installe son cloud public en France

Le datacenter de 1 000 mètres carrés est le septième de la société dédié au cloud public au niveau mondial, après les Etats-Unis (Raleigh, Boulder), l’Allemagne, le Japon, Singapour et le Canada. Alain Bénichou, Président d’IBM France, a profité de cette inauguration pour insister sur les investissements réalisés en France « sur les propres deniers d’IBM » dans le domaine de l’informatique en nuage. Une petite pique adressée aux sociétés CloudWatt et Numergy en partie financées par des fonds publics. Depuis 2009, 300 millions d’euros ont effectivement été investis dans les deux centres de Montpellier et Grabels, séparés de huit kilomètres.

(((IMG5734)))
Gilbert Pastor, vice-président de Montpellier Agglomération, Alain Bénichou, PDG d’IBM France et Jean-François Pachot, Directeur du site IBM Montpellier, inaugurent le centre cloud public de Grabels.

Ce centre héberge l’offre SmartCloud Enterprise + (SCE+) et permettra à IBM d’adresser les nombreux clients qui ne souhaitent pas voir leurs données quitter le territoire français. SCE+ est une offre IaaS (Infrastructure-as-a-Service), basée sur une architecture OpenStack, et qui permet de mettre en place une infrastructure complètement personnalisée. IBM cible les PME et les éditeurs qui souhaitent proposer leur application en mode SaaS ou offrir une plateforme PaaS.

Les utilisateurs peuvent, via le portail SCE+, déployer une machine virtuelle à partir de 1,80 euros par jour. Le provisionnement moyen de la machine prend entre 6 heures et 18 heures et la grille tarifaire, le catalogue de service ainsi que le niveau de service sont les mêmes partout dans le monde. La solution IBM SmartCloud for SAP est d’ores et déjà disponible. Cegid, éditeur de logiciels de gestion (voir : Pourquoi Cegid a choisi le cloud IBM ?), et Aspaway, hébergeur applicatif, ont déjà basé leurs offres dans le centre. L’assureur Axa fait également partie des premiers clients.

Le marché du cloud est en croissance de 20 % an et IBM espère générer un chiffre d’affaires de  7 milliards de dollars par an en France d’ici 2015. Nicolas Baron, responsable des offres de services cloud, explique néanmoins avoir vu un certain nombre de projets cloud échouer, notamment par manque de concertation avec les responsables métiers et financiers. « Parfois, il vaut mieux s’abstenir, admet-il. Le cloud n’est pas forcément la bonne solution et il n’y a pas toujours de bénéfices à en tirer ». Un point qu’il est important de rappeler.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Découvrez les nouveaux environnements de travail sous l’angle de 5 Profils innovants en termes de gestion, usage, sécurité, utilisation et collaboration. Les collaborateurs d’aujourd’hui souhaitent avoir accès à des solutions PC à la fois, flexibles, performantes, sécurisées et faciles à utiliser, et ce où qu’ils se trouvent. Explorez les solutions !

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 15 octobre 2012