> Data > IBM Paris-Saclay au cœur de la co-innovation & de l’Intelligence Artificielle !

IBM Paris-Saclay au cœur de la co-innovation & de l’Intelligence Artificielle !

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 09 avril 2019
email

Inauguration des premiers locaux IBM au sein du pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay, en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de Cédric O, Secrétaire d’Etat au Numérique, de Cédric Villani, Député et Nicolas Sekkaki, président IBM France.

IBM Paris-Saclay au cœur de la co-innovation & de l’Intelligence Artificielle !

 « On assiste aujourd’hui à une révolution culturelle, si ensemble nous collaborons pour créer les compétences et les passerelles qui vont bien, alors on va créer des nouveaux usages et de l’innovation en France » explique Nicolas Sekkaki, « notre R&D s’inscrit dans un développement durable et en toute transparence ».

 

La richesse de l’écosystème  …

Suite à l’annonce du projet en 2018, lors du sommet « IA for Humanity » et grâce à l’appui de différents acteurs, partenaires publics et privés, IBM concrétise « une ambition et un rêve en réalité », en s’installant sur le plateau de Paris-Saclay. Fortement séduit par l’écosystème, l’attractivité et l’effervescence particulière de ce pôle, IBM confirme la volonté de faire évoluer ce centre de co-innovation d’Intelligence Artificielle, qui va accueillir jusqu’à 350 personnes. La nouvelle implémentation, en cours de construction, s’achèvera d’ici 2 ans.

 

 

Exemple de collaboration pour répondre aux besoins. Citons le groupe Guerbet (imagerie médicale) qui a déjà pris le virage IA et dont l’équipe travaillera sur le site au co-développement du projet “Liver Care Advisor” d’aide au diagnostic et au traitement du cancer du foie.

En ce sens, Frédérique Vidal complète « pour soutenir la mise en place de la chaîne de l’innovation prônée par le gouvernement, il faut renforcer l’autonomie des sites et des établissements en leur donnant les moyens de travailler avec tout leur écosystème, et faciliter les interactions et passages en termes de carrières entre le public et le privé ». Le collaboratif, l’échange et la confiance doivent être encouragés « pour faire avancer la vitalité intellectuelle et économique ».

 

 

Un projet unique en son genre « qui touche l’IT, les technologies de pointe, la recherche jusqu’à la tradition agricole du plateau, la mobilité jusqu’à l’aménagement du territoire et au cadre de vie de la population » précise Cédric Villani, et qui place l’humain au centre de la technologie.

 

Une aventure technologique !

Par ailleurs, Nicolas Sekkaki souligne « la richesse du dialogue entretenue depuis un an avec l’écosystème du bassin, recherche publique, privée, grandes écoles, universités, industriels … », notamment l’université de Paris-Saclay, l’Ecole Polytechnique, HEC et Centrale/Supelec. « L’IA est un enjeu tellement important qu’on doit le réaliser ensemble et on a cette volonté de le faire ensemble » explique Sylvie Retailleau, présidente de l’Université Paris-Saclay.

Cédric O revient ainsi sur l’ambition de la France en termes de numérique et de technologie, « l’Europe et la France ne doivent pas être absentes des révolutions technologiques, IA, ordinateur quantique, c’est un impératif économique, souverain et de modèle de société. Pour faire émerger des acteurs globaux, il faut des ingénieurs, chercheurs, industriels de l’offre et industriels de l’application et de l’usage, français et étrangers. Il est essentiel d’accueillir sur notre territoire français les entreprises américaines et du monde entier … ». Et Cédric Villani de confirmer « l’enrichissement intellectuel et le développement de nouveaux projets passent par le contact et les échanges entre des acteurs variés, acteurs du monde  économique et de la recherche, acteurs français et étrangers, acteurs des mondes public et privé, des technologies de pointe jusqu’au quotidien…»

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Être créateur de valeur

L’objectif est de faire venir la recherche fondamentale en France, « notre ambition est d’amener toute cette chaîne d’innovation et de valeur, en faisant notamment venir ou revenir des chercheurs en France » Nicolas Sekkaki. Click To Tweet

Le développement est clé, « en France, nous avons plus de 600 chercheurs en développement, et en mêlant la recherche fondamentale et la recherche appliquée, cela nous permet de les co-localiser, avec les experts métiers et consultants pour apporter le meilleur des deux mondes ». Et aujourd’hui, les usages nécessitent de travailler ensemble quels que soient les horizons.

 

La quintessence du projet

Pour affirmer le potentiel du projet, trois missions d’IBM Corp se dessinent. D’abord, le projet IBM Business Automation Intelligence with Watson qui sera piloté depuis la France, « pour permettre aux entreprises d’utiliser l’IA afin d’améliorer leurs processus business », avec 50 experts mobilisés.

Le projet AutoAI permettra « aux data scientistes d’améliorer grâce à ses outils des business models de machine learning plus automatiquement », avec une équipe d’experts en algorithmique dédiée d’IBM R&D.

Enfin, le hub quantique, IBM Q Hub, bénéficiera de l’écosystème de Saclay. Ainsi, le IBM Q Hub de Montpellier apportera l’expertise Technique aux membres du réseau IBM Q (entreprises, universités…) pour des cas d’usage.

« Nous voulons renforcer notre écosystème et le faire avec responsabilité, nous avons d’ailleurs adhéré à la charte IA et Éthique de l’Union Européenne » conclut Nicolas Sekkaki. Il faut absolument apporter la garantie aux sociétés que tout développement en termes d’IA le sera au service de la société.

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 09 avril 2019

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT