> Data > L’analyse au service de la décision

L’analyse au service de la décision

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Mis en ligne le 13/04/2005 - Publié en Juin 2004

Création de cubes, écriture de requêtes MDX, optimisation de DTS et plus encore...
 

Il y a encore quelques années, je ne savais rien de l’analyse
décisionnelle ou business intelligence (BI) en anglais, jusqu’au
jour où j’ai découvert une nouvelle fonctionnalité appelée
d-cube (pour data cube) présentée avec la version bêta
de SQL Server 7.0 (nom de code Sphinx), à  l’occasion d’une
édition de la developer’s conference. Cette fonctionnalité a
été mise en oeuvre dans SQL Server 7.0 sous le nom OLAP
Services, avant de devenir le composant Analysis Services
dans SQL Server 2000. A cette époque, j’étais persuadé que
OLAP Services révolutionnerait immédiatement le monde
des bases de données. Pour résumé, les outils BI de
Microsoft permettent aux personnes concernées de poser
les questions appropriées au moment opportun, puis d’appliquer
les réponses afin d’en retirer un avantage concurrentiel.
On aurait pu croire que tout le monde se mettrait à 
OLAP, mais la plupart des entreprises
n’exploitent pas encore les techniques
OLAP modernes pour leur prise de décisions.
En fait, beaucoup d’entre elles
ne connaissent même la signification de
ce concept. L’adoption de l’analyse décisionnelle
en tant qu’approche généralisée
de la résolution des problèmes est
nettement plus lente que ce que j’aurai
pu croire initialement. Toutefois, les choses commencent à 
s’accélérer et de plus en plus d’entreprises vont adopter
cette approche pour gagner en compétitivité. Après tout, qui
ne souhaite pas prendre des décisions plus avisées ?
Je suis persuadé qu’Analysis Services constitue une opportunité
pour les professionnels de SQL Server et je ne me
contente pas de bonnes paroles. Cette année je vais consacrer
plus de mon temps de R & D à  devenir un expert des outils
Analysis Services, sans pour autant laisser de côté mes
compétences dans le développement en environnement
SQL Server. La mise en oeuvre réussie des solutions OLAP
peut avoir une incidence considérable sur la profitabilité de
vos clients, ce qui est prépondérant pour un professionnel
des bases de données. Mais plus important encore, je pense
que la demande en spécialistes Analysis Services va excéder
largement l’offre, ce qui est très intéressant pour mes finances.
Comme j’ai pu le constater, l’apprentissage des notions
fondamentales d’Analysis Services est relativement simple.
Les tâches les plus ardues portent sur la modélisation multidimensionnelle
des données (vous devrez oublier nombre
de vos acquis en matière de normalisation des bases de données)
et l’utilisation de MDX pour exécuter des requêtes
(MDX est un langage d’interrogation extrêmement riche,
mais il est nettement plus ardu à  appréhender et à  maîtriser
que SQL).

Pour devenir un pro d’Analysis Services, il faut bien commencer
quelque part et je vous suggère, dans un premier
temps, d’essayer de maîtriser MDX. Dans la mesure où le
marché pour Analysis Services est en pleine croissance, vos
compétences seront sans nul doute très demandées.

par Brian Moran

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010