> Data > Les cybercriminels ciblent les interactions humaines

Les cybercriminels ciblent les interactions humaines

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 20 avril 2018
email

Inciter à cliquer sur des liens malveillants, à télécharger des fichiers dangereux, à installer des programmes par inadvertance, ou bien encore à transférer des fonds et divulguer des informations confidentielles …. Telles sont les motivations des cybercriminels envers les collaborateurs afin de perturber l’activité de l’entreprise et d’engendrer des pertes financières conséquentes ! Le « facteur humain » entre en scène …

Les cybercriminels ciblent les interactions humaines

Etes-vous curieux ?

Les cyber-attaquants veulent exploiter avant tout les failles humaines, et non les failles des logiciels, c’est ce que détaille le dernier rapport 2018 de Proofpoint.

Leurs buts :

  • extorquer de l’argent et des informations dans un but lucratif ou d’espionnage
  • préparer de futures attaques

Les qualités, défauts et personnalités des utilisateurs sont ainsi particulièrement ciblés …

  • curiosité
  • entraide
  • besoin sans cesse de rapidité

 

 

L’email reste le principal vecteur d’attaque

L’email remporte la palme, côté clics dans des emails malveillants puisque

  • 30% des clics ont été effectués dans un délai de 10 minutes après leur distribution
  • 52% dans un délai d’une heure

 

Les ransomwares et chevaux de Troie bancaires se sont diffusés grâce à plus de 80% d’emails malveillants : des chevaux de Troie bancaires ont été identifiés dans plus de 30% des emails malveillants distribués en Europe, au Japon et en Australie.

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

APT et Business Email Compromise

Si les institutions gouvernementales et l’industrie de la défense sont particulièrement «  choyées » par les cyberattaques persistantes (APT, Advanced Persistent Threat), les autres domaines doivent rester vigilants.

Les compromissions d’emails professionnels (BEC – Business Email Compromise) ont touché 80% des sociétés.

 

Education, conseil et médias

Quels sont les secteurs ayant subi le plus grand nombre d’attaques par piratage de la messagerie électronique ? Retenons le top 3 suivant :

  • l’éducation
  • les activités de conseil
  • le divertissement/les médias

 

Côté phishing, le top 3 est le suivant

  • la construction
  • la fabrication
  • la technologie

Le crimeware a, particulièrement, ciblé la fabrication, les soins de santé et la technologie.

 

Cryptomonnaie et réseaux sociaux

Il est temps de comprendre les attaques organisées autour de la messagerie électronique, des applications cloud et réseaux sociaux pour s’en protéger.

90%, un indicateur qui fait frémir, puisqu’il représente l’augmentation du trafic de botnets mineurs de cryptomonnaie entre septembre et novembre 2017.

De plus 60% des utilisateurs de services Cloud n’ont pas

  • de politique de mots de passe
  • de processus d’authentification multi-facteurs en place

 

Enfin, 55% des attaques lancées via le service client des réseaux sociaux ont ciblé des clients de sociétés spécialisées dans les services financiers.

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 20 avril 2018