> Data > Les utilisateurs partagent beaucoup trop de données sensibles

Les utilisateurs partagent beaucoup trop de données sensibles

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 12 mars 2021
email

Le constat est sans appel : 75% des utilisateurs ont déjà partagé des données personnelles sur des messageries instantanées professionnelles. De plus en plus de collaborateurs accomplissent les tâches quotidiennes via ces outils !

Les utilisateurs partagent beaucoup trop de données sensibles

Réfléchir avant de partager des documents !

Partager des données sensibles … sans s’interroger sur les conséquences. Des informations personnelles et professionnelles sont ainsi partagées sur les outils de collaboration et les messageries instantanées d’entreprise.

75% échangent des données strictement personnelles, notamment des informations :

  • médicales – 13%
  • salaire – 11%
  • bancaires – 9%

 

71% partagent des données sensibles de l’entreprise :

  • des informations clients – 16%
  • des business plans – 12%
  • des numéros de carte de crédit – 7%
  • des résultats de test COVID -13%

 

Le niveau de confiance des utilisateurs

Ces outils de messagerie instantanée et de collaboration jouent un grand rôle, en effet, ces lieux d’échange deviennent des « places fortes de la prise de décision et du business ». C’est ainsi qu’ils utilisent Zoom ou Teams pour :

  • des validations de commandes
  • des validations de contrats – 25%
  • des négociations d’augmentation de salaire – 20%

 

« Des informations contractuelles partagées (sans qu’aucune trace ne subsiste) peuvent a posteriori engendrer des problèmes juridiques ou de conformité, pénalisant aussi bien l’utilisateur que l’entreprise pour laquelle il travaille » selon Jean-Pierre Boushira, Vice President South, Benelux & Nordics Region chez Veritas Technologies.

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Microservices, containers, infrastructures cloud « software-defined »... ces innovations créent une complexité extrême à l’échelle du web et étendent considérablement le périmètre d’observabilité. Comment identifier et relever ces nouveaux défis ?

Le temps de connexion = 2h30

Même si le partage abusif de données sur les messagerie instantanées est signalé, 79% réitéreront. Plus de la moitié effectuent une copie des informations partagées sur les systèmes de messagerie instantanée, mais 54% suppriment les documents originaux des conversations.

On note également une augmentation de 20% du temps passé sur ce type d’applications (soit environ 24 min) depuis le début de la pandémie.

Deux heures et demie, tous pays confondus, c’est le temps de connexion à ces applications ! Enfin un employé sur 5 passerait plus de la moitié de sa journée de travail sur ces applications.

 

 

Source Etude « Hidden Threat of Business Collaboration » Veritas Technologies & Institut 3Gem – 12 500 employés de bureau – 10 pays (Australie, Brésil, Chine, France, Allemagne, Singapour, Corée du Sud, Émirats Arabes Unis, Royaume-Uni, États-Unis). Du 23 novembre au 8 décembre 2020.

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 12 mars 2021