> Data > MS Analysis Services : Hors des sentiers battus

MS Analysis Services : Hors des sentiers battus

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par William Sheldon - Mis en ligne le 07/12/2005 - Publié en Décembre 2004

PARTIE I : LES « CUSTOM MEMBERS »

MS Analysis Services recèle un grand nombre de fonctionnalités avancées. Certaines peuvent sembler gadget de prime abord mais s'avèrent en fait particulièrement utiles dans la pratique. Cette série d'articles s'adresse en priorité à  ceux d'entre vous qui utilisent déjà  MS Analysis Services et qui souhaitent élargir leur connaissance du produit. Il permettra également à  ceux qui découvrent l'OLAP avec les technologies Microsoft de se familiariser avec de nouveaux concepts. Il ne s'agit pas bien entendu d'un exposé complet sur les fonctionnalités avancées de MS Analysis Services (la documentation en ligne livrée avec le produit est faite pour cela) mais d'un retour d'expérience sur l'utilisation concrète de certaines fonctions clés du produit qui sont souvent sous-estimées ou tout simplement méconnues.

MS Analysis Services possède en standard
5 fonctions d’agrégation (MIN, MAX,
COUNT, SUM et DISTINCT COUNT) dont
le résultat pourra être pré-stocké sous
forme d’agrégats. Les autres calculs (moyenne,
moyenne mobile, cumul depuis le
début de période, distribution numérique…)
seront calculés à  la volée par le
moteur à  partir des définitions de calcul
exprimées dans le langage MDX.

Il est donc monnaie courante d’ajouter
des calculs MDX, sous forme de
membres calculés pour donner une véritable
valeur ajoutée aux cubes et
construire les applications décisionnelles les plus complexes. Ces membres calculés
peuvent être créés sur l’axe des
mesures comme sur n’importe quel
autre axe du cube.

Si la fonctionnalité des membres
calculés est particulièrement puissante,
elle peut s’avérer pénible à  gérer
dans le cas où la base OLAP possède
plusieurs cubes et que ces
derniers utilisent les mêmes membres
calculés. En effet, à  moins d’être au
sein d’un cube virtuel, il n’est pas possible
depuis l’interface de MS Analysis
Services de récupérer automatiquement
un membre calculé depuis un
autre cube.

C’est dans ce contexte que le
concept de « Custom Member » prend
tout son sens. En effet, le « Custom
Member » est en fait un membre calculé
dont la définition n’est pas stockée
dans le cube mais dans la dimension.
Le calcul étant associé à  l’objet
dimension il sera automatiquement
présent dans tous les cubes utilisant
cette dimension. J’utilise très souvent
ce concept lors de la création d’applications
comptables ou financières, au
sein desquelles les dimensions de type
« plan de comptes » sont utilisées dans
de nombreux cubes et dont les calculs
sont toujours les mêmes.

Vous pouvez ainsi facilement imaginer
le gain obtenu tant en termes de
temps de construction que de facilité
de maintenance puisque l’ensemble
des définitions des calculs associés au plan de compte sont
stockés à  un seul endroit : la table de dimension.


En effet, le principe de construction d’un « Custom
Member » est simple : il suffit d’ajouter une ligne dans la table
de dimension et d’y ajouter deux colonnes : l’une pour la définition
du calcul en MDX et l’autre (optionnelle) pour les paramètres
de formatage (ordre d’évaluation, formatage de
couleur ou de police…).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010