> Data > Outils client pour Analysis Services

Outils client pour Analysis Services

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par l'équipe OLAP d'ASPIRITY - mis en ligne le 19/05/2003

En 1996, Microsoft a fait son entrée dans le monde de l'analyse online en acquérant la technologie de la société israélienne Panorama Software. Sous le nom d'OLAP Services, cette technologie est devenue partie intégrante de SQL Server 7.0 en 1999. Dans SQL Server 2000, le produit a été étendu et rebaptisé Analysis Services. Le dernier produit d'analyse est un puissant fournisseur d'OLAP (online analytical processing), mais dépourvu d'un outil client pour consulter, présenter ou analyser des données. Les clients qui veulent utiliser Analysis Services sans écrire un navigateur client maison doivent par conséquent trouver une application client du commerce adéquate. Pour aider les lecteurs à  choisir l'application client la mieux adaptée à  leurs besoins, nous avons comparé cinq de ces produits. Après qu'au moins deux consultants aient évalué chaque outil, nous avons rapproché et récapitulé les conclusions. Nous nous sommes aussi assurés qu'au moins l'un des examinateurs de chaque outil l'avait utilisé dans un vrai contexte client.

Outils client pour Analysis Services

Pour trouver la liste actuelle des
outils client, nous avons consulté le
site Web Data Warehousing Alliance de
Microsoft (http://www.microsoft.com
/sql/partners/DWA) qui contient une
liste croisée d’environ 20 fournisseurs
proposant des outils frontaux. Plutôt
que d’analyser banalement les 20 produits,
nous avons préféré nous
concentrer sur cinq d’entre eux que
nous avons utilisés et évalués à  la demande
de multiples clients : Cognos
PowerPlay, Crystal Analysis, Microsoft
Office XP PivotTables, Panorama
NovaView et ProClarity Analytics
Platform. Dans cet article, nous partageons
notre méthodologie et nos fichiers
d’évaluation de fournisseur afin
que vous puissiez procéder à  une comparaison
honnête et équitable avec
d’autres marques.

Après cette lecture, un ou deux des
cinq outils se trouveront probablement
sur votre short list. Fort bien,
mais sachez qu’ils ne sont pas forcément
les meilleurs pour vous. L’objet
de cet article n’est pas de déclarer un
vainqueur, mais plutôt de vous aider à 
percevoir les forces et les faiblesses de
ces produits en particulier et des outils
client en général. Vous devriez avoir
une bonne notion des fonctions communes
à  la plupart des produits et de
celles qui sont rares.

Pendant l’analyse des outils par
notre équipe, nous avons suivi un processus
en deux phases. Premièrement,
nous avons créé une base de données
Analysis Service standardisée et élaboré
un modèle standardisé de tâches,
puis demandé à  chaque évaluateur
d’utiliser l’outil ciblé pour essayer la
liste complète des tâches. Dans cette
phase, notre but était d’être objectifs
et homogènes. Deuxièmement, nous
avons demandé à  chaque évaluateur
de dresser une appréciation globale de
l’utilité de l’outil pour divers rôles
d’utilisateurs, avec leurs impressions
sur les forces et les faiblesses. Dans
cette seconde phase, nous voulions
être subjectifs et pragmatiques.
L’évaluation subjective inclut non seulement
les résultats de l’analyse
objective mais aussi l’expérience
tirée de l’utilisation de l’outil en exploitation
réelle. Dans cet article, nous
présentons l’analyse de haut niveau,
pragmatique, quelque peu subjective,
produit par produit. Au total,
nous avons évalué plus de 100 fonctions,
que nous avons divisées en
18 sous-catégories puis groupées en
quatre catégories. Le tableau A de
l’encadré montre les notes attribuées
à  ces catégories et sous-catégories.

Inévitablement, nous avons raté les
fonctions uniques de chaque produit.
Certaines d’entre elles sont subtiles et
on ne les débusque qu’après des mois
de travail intensif. D’autres sont tellement
spécialisées qu’elles ont échappé
à  notre comparaison équitable. Et nous
n’avons pas couvert certains sujets,
parce que trop vastes, comme l’évolutivité,
le support direct de multiples architectures
serveur OLAP et l’intégration
étroite entre le reporting
relationnel et OLAP, qui dépassaient le
cadre de cet article.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010