> Cloud > Les petites entreprises en avance sur l’adoption du cloud

Les petites entreprises en avance sur l’adoption du cloud

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 11 juin 2012
email

Les sociétés qui comptent entre 10 et 99 salariés affichent un taux d’adoption des technologies cloud supérieur à leurs homologues de taille plus importante.

Les petites entreprises en avance sur l’adoption du cloud

Avec 36 %, elles devancent nettement les organisations de 100 à 999 employés (26 %) et celles de 1000 salariés et plus (25 %).

L’étude « Cloud computing : où en sont les entreprises françaises ? » a été menée par Microsoft et NetMediaEurope auprès de 200 responsables informatiques d’entreprises de 10 à 5 000.

L’avance prise par les petites entreprises pourrait néanmoins rapidement se réduire puisque après ce round d’observation, les grandes entreprises devraient se mettre en ordre de marche sur l’informatique en nuage. 30 % des organisations d’au moins 1000 salariés déclarent avoir des projets cloud planifiés ou à l’étude, contre 22% chez celles de moins de 100 salariés.

Les inquiétudes concernant la sécurité des données hébergées semblent quelque peu en recul. Si elles restent 39 % à citer cette problématique comme frein à l’adoption, c’est la qualité de service des prestataires, qui arrive désormais en tête des craintes avec 44 % des réponses.  Les pannes que l’on a pu observer chez des acteurs majeurs comme Microsoft, Amazon ou Salesforce, ont sans doute marqué les esprits.

Le SaaS (Software-as-a-Service) est le modèle favorisé quelle que soit la taille de l’entreprise, porté notamment par les applications collaboratives et de messagerie. Dans les 24 mois à venir, le SaaS devrait également prendre une orientation métier avec davantage de projets dans les domaines de l’ERP et du décisionnel.

(((IMG5490)))

L’étude pointe par ailleurs d’importants écarts entre petites, moyennes et grandes entreprises concernant l’architecture choisie. Si le Cloud public est largement majoritaire chez les « 10 à 99 salariés » (73 % public contre 18 % privé), les résultats sont un peu plus équilibrés pour les compagnies de 100 à 999 salariés (50 % public et 38 % privé) alors que les entreprises de plus de 100 salariés optent à 67 % pour le cloud privé contre 17 % pour le cloud public. Une différence due essentiellement aux investissements nécessaires à la mise en place d’une infrastructure privée que ne peuvent pas toujours se permettre les plus petites organisations. « Dans les sociétés de plus de 1 000 salariés, les craintes relatives à la sécurité des infrastructures mutualisées gomment l’avantage tarifaire », explique le document.

Le cloud hybride, souvent vanté par les grands acteurs du marché, séduit beaucoup moins à l’heure actuelle et ne devrait pas connaître de croissance importante dans les deux prochaines années.

(((IMG5491)))

Source  : « Cloud computing : où en sont les entreprises françaises ? », NetMediaEurope et Microsoft.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 11 juin 2012