> Data > Prise en charge des utilisateurs déconnectés

Prise en charge des utilisateurs déconnectés

Data - Par Collectif - Publié le 24 juin 2010
email

Création de cubes, écriture de requêtes MDX, optimisation de DTS et plus encore...
 

Une carence fréquente des applications analytiques est leur
absence de prise en charge des utilisateurs mobiles ou déconnectés.
Du fait de la complexité de ces applications, les
développeurs transfèrent une plus grande partie de leurs
fonctionnalités vers les interfaces graphiques de type navigateur,
lesquelles utilisent le HTML dynamique (DHTML) et
JScript pour minimiser la portion du code applicatif téléchargé
par le poste de travail. Malheureusement, les postes
déconnectés (par ex., les ordinateurs portables) ne peuvent
exécuter ce code limité sans une connexion réseau. Comme
je fais partie de ces utilisateurs mobiles, j’apprécie les applications
qui me permettent de travailler en modes connecté
et déconnecté. Le nombre d’utilisateurs dans ma situation ne
cesse d’augmenter. De plus en plus d’employés remplacent
leurs ordinateurs de bureau par des portables. Les responsables
en particulier ont besoin de mobilité et sont très demandeurs
d’applications analytiques. Pour prendre en
charge les utilisateurs déconnectés, les développeurs doivent
faire en sorte que ceux-ci puissent emporter tout ou
partie d’une application avec eux.

Je n’ai pas de solution permettant à  une application Web
DHTML de qualité de s’exécuter sans aucun problème sur un
ordinateur portable déconnecté. En revanche, je peux vous
parler d’une nouvelle fonctionnalité de SQL Server Analysis
Services qui facilite la prise en charge des utilisateurs déconnectés
: le langage de définition de données (DDL) de cube
local. DDL propose une méthode simple pour créer des fichiers
de cube local dans Analysis Services par
le biais de MDX. Ces fichiers permettent de
déplacer tout ou partie des données d’un
cube sur un serveur vers un ordinateur portable.
Vous pouvez alors utiliser le fichier de
cube local pour effectuer les mêmes analyses
que si vous étiez connecté au serveur OLAP via
le réseau. Pour créer un cube local sans cette
nouvelle syntaxe MDX, vous devez créer une
requête de type SQL avec toutes les indications
nécessaires et la transmettre à  ADO par
le biais d’une chaîne de connexion.
Le DDL de cube local est plus puissant que l’ancienne
méthode de chaîne de connexion pour trois raisons.
Premièrement, les raccourcis dans la syntaxe DDL rendent
celle-ci plus simple et évitent de répéter tous les détails du
cube sur serveur pour créer un cube local avec les mêmes
structures de dimensions. Deuxièmement, la plupart des
applications OLAP ne permettent pas aux utilisateurs de
personnaliser la chaîne de connexion en fonction de leurs
exigences et les développeurs ont créé des applications personnalisées
afin de fournir la fonctionnalité CREATECUBE.
Troisièmement, une variante du langage DDL peut créer des
cubes temporaires orientés session.



par Russ Whitney

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Data - Par Collectif - Publié le 24 juin 2010