> Data > Top 5 des Prédictions 2023 : l’innovation pour connecter le monde

Top 5 des Prédictions 2023 : l’innovation pour connecter le monde

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 15 décembre 2022
email

Découvrons les 5 tendances pour l’année 2023 de Keysight Technologies. Véhicules électriques, technologie quantique, la 6G, logiciels d’automatisation et intelligence artificielle. Décryptage.

Top 5 des Prédictions 2023 : l’innovation pour connecter le monde

Le véhicule électrique = l’étendue de ses bénéfices   

Avec la hausse des prix de l’énergie et les coupures de courant, les particuliers et les entreprises doivent désormais prendre de nouvelles habitudes pour limiter leur consommation. De nouvelles applications intelligentes permettent aux conducteurs de déterminer l’énergie dont le véhicule électrique a besoin pour les déplacements du quotidien. Les entreprises et les ménages peuvent alors utiliser le reste de la batterie pour alimenter des machines ou pour répondre à leurs besoins énergétiques domestiques. Cette manière d’utiliser son véhicule électrique pour économiser de l’énergie est plutôt peu connue du grand public. C’est encore plus vrai pour les baby-boomers et la génération X pour lesquels la voiture possède encore une dimension symbolique alors que les plus jeunes générations considèrent la voiture comme un simple outil pour aller d’un point A à un point B et si possible, avec un impact environnemental minimal.

En 2023, nous assisterons à une multiplications des campagnes visant à informer le public jeune et moins jeunes des multiples bénéfices des VE pour les particuliers et les entreprises.


La technologie quantique = au service du changement climatique 

En plus de raccourcir les délais de conception en ingénierie d’un quart de siècle à quelques années seulement pour compléter un cycle de conception, la technologie quantique pourrait également améliorer la prise de décision grâce à des modélisations et des prévisions complexes tout en garantissant le respect des normes d’émission. Cela contribuerait à long terme à lutter contre le réchauffement climatique, à prévoir l’intensité des prochaines catastrophes climatiques et déterminer s’il faut ordonner des évacuations ou s’abriter sur place.

En conséquence, les pertes de vies humaines liées aux ouragans et autres catastrophes naturelles d’origine météorologique pourraient être réduites.


L’adoption de la 6G = dans les zones les plus isolées

Avec le déploiement de la 6G, les zones rurales et les industries éloignées comme le rail, le forage en mer ou l’exploitation minière à grande échelle bénéficieraient d’une meilleure connectivité. En outre, la latence ultra-faible du réseau accélérerait encore la mise en place du haut débit ce qui ne serait pas pour déplaire aux moins de 25 ans. Ces personnes sont des natifs du numérique et n’hésitent pas à participer à des groupes virtuels ou à tout partager en ligne. Dans les prochaines années, il faut s’attendre à voir davantage de discussions sur la façon dont ces jeunes générations se serviraient de leur smartphone pour s’envoyer de l’argent entre eux.

Mais ces avantages auront un coût, car la technologie sera beaucoup plus chère que ses prédécesseurs. Il faut donc s’attendre à des disparités d’adoption.

Téléchargez cette ressource

Livre blanc de Threat Hunting : quoi, comment et pourquoi ?

Livre blanc de Threat Hunting : quoi, comment et pourquoi ?

Si le terme « Threat Hunting » évoque pour vous des images de loups, d'ours et de forêt obscure, ce livre blanc est fait pour vous. Découvrez, en détail, chacun des processus qui vous permettront de repérer et d'identifier les signes avant-coureurs d'une violation, puis chacune des étapes qui vous permettront de renforcer et valider vos contrôles de sécurité.

Les logiciels d’automatisation 

L’approche traditionnelle d’autonomisation des tests est très énergivore et a un coût environnemental élevé. Pour résoudre ces problèmes, l’optimisation intelligente des tests, dont l’objectif est de n’exécuter que les tests connus pour aider à identifier un problème, serait désormais privilégiée. En effet, le contenu des produits numériques, y compris toutes les parties constitutives et les composants tiers, doit être détaillé et certifié pour garantir leur authenticité. A mesure que les produits se complexifient et cumulent une quantité croissante de données, le contrôle des normes devra être assuré par une technologie qui va analyser et tester plus vite et plus précisément que l’homme. C’est pour cette raison que l’IA répond plus facilement à ces exigences pour les systèmes et les appareils. En utilisant l’IA pour tester l’IA, le test de ces systèmes permettrait de comprendre les réponses et les valider par rapport à un comportement acceptable.

L’Intelligence Artificielle = le travail des hackers facilité

En 2023, la créativité des pirates sera sans bornes. En effet, les progrès du deep fake poussent les hackers à faire appel à des images, de l’audio généré et des conversations qui semblent réalistes pour inciter les destinataires à partager des données personnelles ou d’autres informations sensibles. De plus, les pirates pourront pénétrer dans les maisons intelligentes. À mesure que les attaques se multiplieront, les fabricants d’IoT devront formuler leur réponse à l’extorsion basée sur l’IoT. Ne s’arrêtant pas aux particuliers et aux entreprises, le nombre d’attaques ciblées visant à désactiver ou à détruire la disponibilité des systèmes dans le but de nuire physiquement aux personnes va fortement augmenter. Par exemple, les attaques par ransomware contre des équipements vitaux dans le secteur de la santé pourraient causer de nombreux décès.

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 15 décembre 2022