> Cloud > Vers la mise en œuvre d’un cloud privé

Vers la mise en œuvre d’un cloud privé

Cloud - Par Loïc Duval - Publié le 23 mai 2012
email

Le Cloud Privé constitue l’ultime évolution des concepts issus de la virtualisation.

Vers la mise en œuvre d’un cloud privé

Mais cette évolution implique une transformation assez radicale du rôle de l’informatique dans l’entreprise.

Toutes les entreprises cherchent à mieux utiliser leurs ressources, qu’elles soient humaines, financières, industrielles ou techniques. En matière d’informatique, l’une des révolutions fondamentales en matière d’optimisation des ressources aura été l’apparition de la virtualisation, d’abord au niveau des serveurs, puis au niveau du stockage et même du réseau.

Aujourd’hui, ces concepts ont atteint leur maturité. Et pour continuer d’optimiser l’utilisation de ces ressources, l’entreprise doit se tourner vers une plus grande transformation de son informatique en centre de services… autrement dit vers le Cloud.

Selon la définition du NIST, un Cloud est « un modèle qui permet un accès à la demande, omniprésent et pratique, à un ensemble partagé de ressources informatiques configurables (réseaux, serveurs, stockages, applications et services) qui peuvent être rapidement provisionnées et libérées avec un effort minimal de gestion ou un minimum d’interactions avec le fournisseur de service ».

Cloud Privé/Cloud Public

Le Cloud peut être privé (seule l’entreprise accède aux services) ou public (les services sont mutualisés sur des infrastructures publiques). Le Cloud privé apporte bien des avantages du Cloud Public (self-service, montée en charge, élasticité) tout en conservant l’attrait principal de ressources dédiées (un contrôle complet et une personnalisation totale). « Le choix entre Cloud privé et Cloud public est lié à différents éléments à commencer par la criticité des informations et les éventuelles problématiques réglementaires (notamment dans le secteur privé et dans les entreprises privées qui jouent un rôle stratégique) » explique Emmanuel Sache, Architecte Solution Datacenter chez Microsoft. Ainsi, dans une étude datée fin 2011, IDC estimait que 80% des migrations vers le Cloud des instances gouvernementales se feraient vers des clouds privés, même si nombre d’entre eux finiront hébergés par des prestataires, couverts par des accords SLA spécifiques.

Enjeux d’un Cloud Privé

L’un des objectifs majeurs de l’implémentation d’un Cloud Privé, c’est de changer la façon dont sont utilisés les budgets informatiques dans les entreprises. Pour Fabrice Meillon, Architecte Infrastructure chez Microsoft, « aujourd’hui, 70% des budgets informatiques sont utilisés à la gestion et à la maintenance des applications en production. Seuls 30% du budget informatique sont consacrés aux évolutions et à l’apport de nouvelle valeur. L’enjeu d’un Cloud Privé, c’est de faire baisser les budgets de maintenance pour augmenter la valeur ajoutée de l’informatique sur les métiers. »

Pour cela, l’idée centrale est d’arriver à une architecture dans laquelle les métiers demandent la mise à disposition de machines virtuelles, de ressources, d’applications, de boîtes aux lettres, de sites Web, et autres services et les obtiennent non pas en quelques heures, quelques jours ou quelques semaines, mais en quelques minutes.

L’implémentation d’un cloud privé implique une transformation de l’IT en Centre de Services. Et cette transformation impose un nouveau regard sur le service informatique et sur ses rôles. « La notion même de services impose une plus grande capacité à répondre aux besoins de l’entreprise et de ses entités métiers. C’est un vrai challenge ! » rajoute Fabrice Meillon.

Pour découvrir toutes les étapes de conception d’un cloud privé, de sa mise en oeuvre à sa concrêtisation, découvrez notre guide “Vers la mise en œuvre d’un cloud privé“.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les Nouveaux Enjeux du Stockage

Les Nouveaux Enjeux du Stockage

L’informatique est entrée dans l’ère du « Software Defined Everything », autrement dit, des infrastructures dont le pilotage est automatisé par logiciel. C’est particulièrement vrai dans le domaine du stockage, composante clé de toute infrastructure : l’informatique s’éloigne progressivement des approches monolithiques reposant sur des appliances matérielles propriétaires et des baies SAN au profit de démarches définies par le logiciel. Découvrez, dans ce guide thématique exclusif, comment répondre aux nouveaux enjeux du stockage.

Cloud - Par Loïc Duval - Publié le 23 mai 2012