> Data > Virtualisation de base de données

Virtualisation de base de données

Data - Par Andrew Peterson - Publié le 30 avril 2012
email

Les serveurs de base de données restent peut-être un des derniers bastions à résister à la virtualisation, mais cette dernière améliore sans cesse ses offres de haute disponibilité et de tolérance aux pannes.

Virtualisation de base de données

Par conséquent, les avantages de la virtualisation de bases de données vont progressivement dépasser les inconvénients potentiels. Configuré sur un serveur lame avec une connexion de SAN à haut débit, le serveur de base de données virtuel peut se voir affecter toutes les ressources serveur. Dès lors qu’il a besoin de plus de puissance de calcul, il peut être migré en toute simplicité vers un serveur virtuel plus adapté. Les arrêts sont réduits au minimum tout en fournissant un potentiel d’évolutivité verticale (scale up). Si le serveur virtuel est configuré avec la mise en miroir de base de données (database mirroring), la haute disponibilité est assurée. La reprise après sinistre n’est pas résolue, mais l’envoi de journaux peut suffire.

Tandis que la majorité des regards se tournent vers Microsoft Hyper-V et les produits de VMware Inc. dans le domaine de la virtualisation de serveurs, HP PolyServe propose une approche unique en la matière. PolyServe utilise une approche de données partagées (« Shared Data ») qui combine certains aspects du clustering et de la virtualisation afin de fournir une solution de haute disponibilité et une option de consolidation pour la gestion de SQL Server. Même si, à l’origine, PolyServe ciblait le marché de la virtualisation de serveurs, sa conception prend en charge la haute disponibilité et, dans une certaine mesure, l’évolutivité. Comme pour la virtualisation, la reprise après sinistre devra être traitée séparément.

Illustration : HP PolyServe

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité du Télétravail Top 5 IT Expert

Sécurité du Télétravail Top 5 IT Expert

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Data - Par Andrew Peterson - Publié le 30 avril 2012