> Data > Visual Studio 2005 et SQL Server 2005 : une équipe qui gagne

Visual Studio 2005 et SQL Server 2005 : une équipe qui gagne

Data - Par Bill Sheldon - Publié le 24 juin 2010
email

Le lancement sans cesse retardé dedéveloppement d’applications. N’attendez pas la sortie des versions définitives pour commencer à concevoir et planifier les logiciels qui exploiteront leurs nouvelles fonctionnalités. Agissez dès maintenant ! Lorsque SQL Server 2005 et Visual Studio 2005 seront enfin disponibles, vous disposerez d’applications capables de tirer immédiatement parti de leurs nouveautés.Néanmoins, au vu des dizaines de nouvelles fonctionnalités proposées, les développeurs auront peut-être des difficultés à identifier lesquelles essayer en premier. Trois améliorations apportées à SQL Server 2005 et Visual Studio 2005 visent spécifiquement à améliorer la compatibilité et l’efficacité de ce tandem : l’ajout de la fonctionnalité MARS (Multiple Active Results Sets), l’intégration de l’environnement CLR (Common Language Runtime) .NET et les mises à jour de l’espace de nom Transaction. Chacune de ces améliorations influe directement et de manière unique sur le développement d’applications. MARS améliore l’évolutivité en réduisant le nombre de connexions nécessaires, l’intégration du CLR permet aux développeurs et aux DBA d’étendre en toute sécurité les possibilités de la base de données et, pour finir, les mises à jour de l’espace de nom Transaction aboutissent à des transactions automatiques dignes de ce nom. Ces outils doivent aider les développeurs à créer des applications plus souples et les DBA à prendre en charge les applications qui tirent parti de fonctions de base de données allant au-delà du simple accès à une collection de lignes. Examinons maintenant comment mettre en oeuvre chacune de ces nouvelles fonctionnalités dans les applications que vous allez développer aujourd’hui.

Les exemples de cet article fonctionnent avec Visual Studio 2005 bêta 2 et SQL Server 2005 bêta 3, et font appel à la base de données exemple AdventureWorks fournie avec la nouvelle version de SQL Server. J’ai simplifié la configuration de ma chaîne de connexion en installant les deux produits serveur sur la même machine. Tous les exemples de code inclus fonctionnent aussi avec les CTP de février de SQL Server 2005 et de Visual Studio 2005. Pour rendre ces exemples fonctionnels, j’ai fourni un ensemble de procédures stockées et d’autres informations personnalisées, installables dans la base de données exemple AdventureWorks au moyen du code du listing Web 1 (http://www.itpro.fr, Club Abonnés).

Visual Studio 2005 et SQL Server 2005 : une équipe qui gagne

MARS constitue l’une des fonctionnalités améliorées proposées par SQL Server 2005 (et l’un des meilleurs acronymes créés dernièrement par l’éditeur de Redmond). L’idée de base sous-jacente est la suivante : vous ne devez pas vous limiter à exécuter des commandes séquentielles à travers une connexion de base de données. Bien au contraire, une connexion doit permettre le traitement simultané de plusieurs commandes. Avec MARS, les développeurs peuvent créer plusieurs commandes de base de données actives sur une connexion ou (plus important) exécuter plusieurs ensembles de résultats ou curseurs côté serveur simultanément.

L’aspect le plus intéressant concernant cette nouvelle possibilité est le fait qu’elle ne requiert aucune configuration du serveur (mais elle impose aux développeurs de modifier leur approche des commandes de base de données associées). Son principal inconvénient est qu’elle est limitée à SQL Server 2005. En d’autres termes, l’écriture de code qui exploite le modèle MARS est possible uniquement lorsque vous savez que votre base de données résidera dans SQL Server 2005.

Les avantages de MARS ne résident pas uniquement dans les performances et l’évolutivité, mais aussi dans la simplicité du code. Le code du bloc A du listing 1 crée un seul objet de connexion, lequel crée ensuite un lecteur et une commande de mise à jour. Lorsque le lecteur exécute et récupère chaque entrée, la commande de mise à jour pour cette entrée est exécutée. L’intégralité du processus se déroule sur une connexion. Si vous essayez simultanément d’accéder aux données et de traiter les mises à jour avec Visual Studio 2003 ou SQL Server 2000, vous allez constater que ce type de mise à jour simple basée sur un curseur côté serveur ne fonctionne pas. (Notez qu’il faudra supprimer la logique transactionnelle Visual Studio 2005 pour le code du listing 1 en vue de le compiler dans Visual Studio 2003.)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Cloud Hybride en 5 étapes de transition réussie

Guide de Cloud Hybride en 5 étapes de transition réussie

Comment migrer les applications, adapter les ressources à la demande, déployer les ressources pour les projets de télétravail et soutenir les stratégies de modernisation des applications ? Découvrez les cinq étapes pour préparer et réussir votre transition vers le Cloud Hybride.

Data - Par Bill Sheldon - Publié le 24 juin 2010