> IoT > 7 facteurs clés pour réussir la révolution de l’IA

7 facteurs clés pour réussir la révolution de l’IA

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 07 mai 2024
email

Dans le paysage concurrentiel en constante évolution, l'intelligence artificielle (IA) émerge comme un impératif stratégique pour maintenir la compétitivité des organisations. Toutefois, son adoption nécessite une approche minutieuse pour éviter le gaspillage de ressources et rester en phase avec la concurrence. Dans cette optique, les conseils d'un architecte d'entreprise deviennent essentiels pour naviguer avec succès à travers les défis et les opportunités de la révolution de l'IA au sein des organisations.

7 facteurs clés pour réussir la révolution de l’IA

Paul Estrach, Directeur du Marketing Produit chez MEGA International nous livre son expertise sur le sujet et identifie 7 facteurs fondamentaux de réussite dans la révolution de l’IA.

Identifier les spécificités de l’IA dans l’univers technologique

C’est sans doute le point le plus crucial : du point de vue business, comme du point de vue technologique, l’intelligence artificielle s’annonce comme une véritable révolution. Contrairement à d’autres avancées technologiques, telles que le cloud, l’IoT ou les micro-services, l’IA est bien plus qu’une simple évolution. En effet, elle génère une quantité importante de données, ce qui la distingue des technologies précédentes et rend ses impacts plus importants et difficiles à mesurer. Cela crée des opportunités considérables pour les entreprises, mais aussi des risques à prendre en compte.

Du point de vue technique, l’IA nécessite une puissance de calcul importante et des volumes massifs de données, exigeant une attention particulière à la qualité de ces données. Sur le plan métier, elle modifie profondément les processus et les compétences requises. La gestion de projets liés à l’IA diffère donc de celle des projets informatiques traditionnels, et la présence d’un architecte d’entreprise est essentielle pour prendre les bonnes décisions en harmonisant les objectifs commerciaux avec les considérations techniques spécifiques à l’IA.

Assurer la qualité des données

Les biais cognitifs, voire les erreurs flagrantes de l’intelligence artificielle n’ont pas manqué de faire la Une de la presse. En effet, le principe de l’intelligence artificielle est de s’appuyer sur le machine learning pour générer de l’information ou des actions à partir de données existantes. Si les données sources sont fausses, orientées ou potentiellement mal interprétées par l’intelligence artificielle, les résultats obtenus ne seront pas pertinents.

En d’autres termes, pour bien fonctionner, l’intelligence artificielle a besoinde données qualitatives, et en quantité suffisante. Mais pas seulement : les données doivent également être parfaitement contextualisées : dans quels processus et applications sont-elles utilisées ? À quelles fins ? Là aussi, l’architecte d’entreprise dispose de la meilleure visibilité pour garantir l’implantation de l’IA dans l’organisation : identification des données, modélisation de leur cycle de vie, suivi des transformations des données par l’IA, etc.

Paul Estrach, Directeur du Marketing Produit chez MEGA International

Évaluer le coût des infrastructures adaptées à l’IA

Pour que l’intelligence artificielle fonctionne efficacement, elle nécessite des infrastructures technologiques puissantes et complexes, ce qui implique des coûts élevés. En plus des opportunités qu’offre l’IA et des risques qu’elle pose, il est crucial d’anticiper et de maîtriser les aspects budgétaires de tout projet basé sur cette technologie. Cela englobe aussi bien les besoins de stockage de grandes quantités de données que les exigences en termes de puissance de calcul pour l’apprentissage et la production de résultats. Dans ce cadre, les entreprises ayant déjà migré vers le cloud bénéficient d’une meilleure évaluation des besoins et des coûts liés aux projets d’IA. Cela aide la DSI et l’architecte d’entreprise à planifier efficacement.

Anticiper les impacts – organisationnels, structurels, conjoncturels – de l’IA

Lorsqu’un processus est assisté par l’intelligence artificielle, il subit des changements radicaux qui ont un impact direct sur les collaborateurs, qu’ils soient acteurs ou décisionnaires dans ce processus. Dans la plupart des cas, l’intégration de l’IA permet d’éliminer les tâches répétitives, d’accélérer les activités chronophages ou à faible valeur ajoutée, et globalement, d’améliorer la productivité des équipes concernées.

La gestion des emplois et des compétences devient ainsi un enjeu crucial lors de l’implantation de l’IA au sein d’une organisation. Quels sont les risques pour les emplois ? Quels besoins en formation sont nécessaires ? Comment convaincre les collaborateurs d’adopter l’IA ? Quelle est la place de la supervision humaine dans les processus assistés par l’IA ? L’architecte d’entreprise, grâce à sa connaissance des processus en place, peut jouer un rôle déterminant dans la réponse à ces questions. Il peut ainsi faciliter le travail de la DRH et la Direction générale pour favoriser un déploiement efficace de l’IA dans les processus concernés.

Prioriser les projets d’IA

Compte tenu de son impact à tous les niveaux de l’organisation, l’IA est un véritable investissement : outre ses coûts directs, le temps à y consacrer est également important. Afin d’éviter tout risque d’épuisement des équipes ou des budgets d’investissement intenables, il est conseillé de séquencer les projets.

Et de choisir en priorité ceux qui auront le plus de valeur ajoutée à court terme, ou dont la valeur peut être facilement démontrée en interne ou en externe : ce qu’on appelle des « quick wins ». Il peut s’agir de bénéfices ou gains obtenus grâce à l’IA, ou de réduction des coûts d’un processus : l’architecte d’entreprise saura apporter un cadre stratégique et méthodologique utile à l’implémentation de tels projets.

Du fait de sa vision transverse, l’architecte d’entreprise dispose des éléments pour faire coïncider les projets d’IA avec la stratégie de l’entreprise, leur impact sur l’existant, et ainsi garantir à l’organisation de faire les bons choix, au bon moment.

Garantir la sécurité et la conformité réglementaire des projets d’IA

Par définition, les projets d’intelligence artificielle impliquent l’accès et la manipulation des données de l’organisation. Dès lors, garantir la sécurité et l’intégrité des données devient un impératif majeur. Le respect des normes de sécurité informatique et des réglementations telles que le RGPD est fondamental pour assurer le succès des projets d’IA.

La conformité s’étend à toutes les réglementations pertinentes pour l’entreprise, tenant compte de ses métiers, de ses secteurs d’activités, de ses implantations géographiques et des zones de diffusion de ses produits et services. En collaboration avec la direction juridique ou des risques, l’architecte d’entreprise offre une vision transverse essentielle pour garantir le déploiement conforme des projets.

Aller vite, sans se précipiter

À l’image du numérique en général, l’IA va permettre à des acteurs qui la maîtrisent de s’immiscer dans de nouveaux marchés pour tenter de les « disrupter » avec ces outils de nouvelle génération. Pour les acteurs existants, le risque est double : ne pas suffisamment investir dans ces nouveautés et risquer de se faire distancer par les nouveaux entrants d’une part ; ou faire les mauvais choix d’investissement (ou trop tarder) d’autre part.

Dans ce contexte, et dans son rôle d’anticipation des évolutions technologiques en lien avec la stratégie de l’organisation, l’architecte d’entreprise devra être placé au cœur des décisions d’investissements dans l’IA. Ce qui peut, dès lors, permettre à l’entreprise de se positionner en tête face à ses concurrents, ou encore de se protéger contre les nouveaux entrants sur ses marchés. En bref, l’adoption précoce de l’IA aujourd’hui constitue l’un des piliers qui assurera ses avantages concurrentiels de demain.

Téléchargez cette ressource

Guide de Reporting Microsoft 365 & Microsoft Exchange

Guide de Reporting Microsoft 365 & Microsoft Exchange

Comment bénéficier d’une vision unifiée de vos messageries, mieux protéger vos données sensibles, vous conformer plus aisément aux contraintes réglementaires et réduire votre empreinte carbone ? Découvrez la solution de reporting complet de l’utilisation de Microsoft Exchange, en mode on-premise ou dans le Cloud.

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 07 mai 2024