> Data > CES 2018 : 7 tendances à ne pas rater

CES 2018 : 7 tendances à ne pas rater

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 26 janvier 2018

La 51ème édition du CES (Consumer Electronic Show) a fermé ses portes. Place à l’innovation technologique et aux grandes tendances, IoT, IA, robotique, sécurité, véhicules autonomes, réalité virtuelle voire augmentée … Retour sur cet événement aux couleurs de l'expérience utilisateur.

CES 2018 : 7 tendances à ne pas rater

Les technologies sont examinées de près. Poursuivons le sujet avec David-Henri Bismuth, directeur du Lab Digital de Niji. Secteurs et usages, expérience et intelligence, interactions et écosystème, voici les 7 tendances à retenir.

 

  • De l’objet connecté vers les plateformes intelligentes 

Les objets intelligents donnent des conseils personnalisés mais sont souvent isolés. Une « guerre des hubs » traduit l’enjeu d’agrégation des objets et des données dans un seul écosystème. La valeur se déplace du simple usage des objets aux services associés

 

  • L’IA en force pour tous et partout

L’IA entre le quotidien (maison, cuisine, supermarché, téléphone, hôpital …) pour de multiples usages. Demain, chacun sera assisté par des applications d’IA, embarquées dans les objets et services, pour une perception, compréhension, perception, prédiction des besoins grâce aux données

 

  • La démocratisation des appareils de santé

Les innovations sont passées du tracking d’activité à des usages quasi-médicaux. Le self-care est une vraie tendance et on voit ainsi apparaître de nouveaux usages, jusqu’ici cantonnés aux hôpitaux : chacun peut connaître, maitriser et individualiser ces services

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Microsoft Azure pour les développeurs

Guide Microsoft Azure pour les développeurs

Découvrez comment développer sur Microsoft Azure dès le premier jour à l'aide de scénarios courants de conception d'applications. Voyez en quoi l’ensemble complet de services de plateformes d’application peut répondre à vos besoins.

  • De nouvelles interactions

Identification par empreinte digitale, par reconnaissance des veines, du pouls, contrôle des objets par la voix, le regard : notons ces nouveaux modes d’interaction au service de la sécurité et des usages. Les interfaces homme-machine permettent aux objets de se rapprocher de nos 5 sens et de notre biologie. Un nouveau monde à portée de main ! Ces interactions pourraient-elle un jour se mettre au service de l’entreprise ?

 

 

Sur ce point, David-Henri Bismuth commente « les innovations présentées au CES cette année, et qui entendent réinventer les interactions, le sont avant tout dans une optique « consumer », qui demeure l’objet du salon. Aussi, qu’elles utilisent l’empreinte digitale, le contrôle par la voix, la transmission osseuse, ou encore le regard, ces innovations nourrissent avant tout un objectif « expérientiel » fait de fluidité, de simplicité et de confort d’usages. Car en réalité, c’est bien cette dernière notion d’usages qui reste le cœur de leur réflexion et de leur réalisation : en effet, elles sont, à ce stade, davantage pensées en terme de test, d’expérimentation, de validation du comportement humain, que de sécurité.

Pourtant, si pour l’heure, elles ont donc été conçues dans un univers fermé, peu tourné vers l’externe et les usages professionnels, la sécurité sera, à n’en pas douter, au cœur de leurs évolutions prochaines.

A noter par ailleurs, que l’on peut d’ores et déjà facilement imaginer des applications BtoB à des innovations dont l’objet même est la « sécurisation » : que ce soit la sécurisation des données par empreinte, par le poignet, par une puce… les applications métiers embarquant ces technologies sont tout à fait envisageables pour l’avenir. »

 

  • De la voiture connectée à la voiture écosystème

De la dernière phase du développement, on s’approche de l’industrialisation. Objectif : proposer des expériences de mobilité et rendre la conduite autonome accessible : la valeur d’usage passe d’un moyen de locomotion à une voiture écosystème de services (contenus et expériences, services de santé, Smart City)

 

  • De nouvelles réalités

Les réalités virtuelles et augmentées proposent des usages sur des secteurs variés : si on note une progression de la réalité virtuelle en matière de connexion, de sensation pour des expériences réalistes et immersives, la réalité augmentée touche de plus en plus les univers du travail, de la maison, de l’hôpital, de la voiture …

 

  • Le réveil des robots

Les robots adoptent des usages très précis : compagnon assistant, transport de marchandises, chaise roulante, livraison de fruits, ramassage de balles … Les applications sont multisectorielles : hôtellerie, retail, transport logistique dans le secteur industriel …

 

Source, Expertise Lab Niji

 

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 26 janvier 2018