> IoT > Cinq conseils de sécurité IoT pour le travail hybride

Cinq conseils de sécurité IoT pour le travail hybride

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 04 novembre 2021
email

Les incidents de sécurité liées à l’IoT ont augmenté notamment avec le recours au travail hybride, 72% des décideurs le confirment.

Cinq conseils de sécurité IoT pour le travail hybride

IoT : source de vulnérabilités pour les réseaux d’entreprise

Le nombre d’appareils connectés aux réseaux des entreprises explose. Il est difficile d’identifier et sécuriser les appareils domestiques intelligents (équipements de sport, babyphone, distributeurs d’aliments pour animaux… ) qui se connectent via le routeur domestique.

De même, la surface d’attaque augmente pour les cybercriminels voulant compromettre les réseaux et postes de travail (69des décideurs informatiques français  – 78% Monde).

Le passage au travail hybride a accentué le nombre d’incidents de sécurité liés à l’IoT – 72% des décideurs informatiques.

Pas de doute. L’entreprise doit améliorer sa façon d’appréhender la sécurité IoT – 96%  

Téléchargez gratuitement cette ressource

DaaS : Le Guide ultime des Professionnels IT

DaaS : Le Guide ultime des Professionnels IT

Cloud-In-One est une solution de transformation numérique et de basculement des postes dans le Cloud, pensée par des équipes IT pour des équipes IT, afin de simplifier leur quotidien et offrir une agilité maximale aux entreprises. Voici comment en 5 points.

Travail hybride & Télétravail – 5 conseils de sécurité IoT 

Face à cette situation bien déroutante, voici 5 recommandations de sécurité IoT…

  • Se familiariser avec le routeur

Tous les appareils IoT se connectent probablement à Internet via le routeur. Aussi, il faut modifier les paramètres par défaut en quelque chose d’unique. Puis, il s’agit de crypter le réseau en mettant à jour les paramètres du routeur sur WPA3 Personal ou WPA2 Personal.

  • Garder une trace des appareils connectés

Il est possible d’accéder à l’interface Web du routeur et rechercher des « appareils connectés », des « clients sans fil » ou des « clients DHCP » pour voir une liste, déconnecter les appareils plus anciens non utilisés et désactiver la gestion à distance sur les appareils qui ne servent plus

  • Segmenter le réseau domestique

Objectif :  segmenter le réseau domestique en créant un réseau Wi-Fi invité. Faire en sorte que les appareils IoT utilisent un réseau Wi-Fi invité tandis que les autres appareils utilisent le réseau principal. Cela permet de regrouper les appareils de la maison et de les isoler les uns des autres. Les garder sur un réseau séparé rend difficile l’accès aux ordinateurs à partir d’un appareil IoT compromis.

  • Utiliser l’authentification à deux facteurs

Si un appareil offre une authentification à deux facteurs, il faut l’utiliser.

  • Activer les mises à jour de sécurité

Objectif : optimiser la protection des appareils IoT, même du routeur, lorsque vous êtes invité à effectuer des mises à jour de sécurité. Les appareils IoT proposent des mises à jour logicielles qui corrigent souvent les vulnérabilités et les problèmes connus. Ainsi, il faut «  accepter » lorsqu’un appareil invite à effectuer une mise à jour programmée.

 

 Source Palo Alto Networks & Vanson Bourne – 1 900 décideurs – Etats-Unis, Canada, Brésil, Royaume-Uni, France Allemagne, Pays-Bas, Moyen-Orient, Espagne, Italie, Irlande, Australie, Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour et Taïwan. 

 

 

 

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 04 novembre 2021