> Cloud > Les compétences informatiques de l’ère Cloud Computing

Les compétences informatiques de l’ère Cloud Computing

Cloud - Par Brien M. Posey - Publié le 23 décembre 2011
email

Quelles compétences informatiques seront nécessaires dans les dix prochaines années ?

Ce dossier est issu de notre publication IT Pro Magazine (01/11). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.


L’ingénierie réseau constitue la première compétence appelée à perdurer. La nature intrinsèque du cloud computing signifie que les entreprises seront entièrement dépendantes de la connectivité Internet. Si cette connectivité sur le monde extérieur tombe en panne, c’est tout le modèle du cloud computing qui s’effondre. Je m’attends à ce que les entreprises embauchent des ingénieurs réseau, dont l’attribution principale sera de préserver une connectivité optimale.

Ces professionnels auront comme priorité numéro un le maintien de la fiabilité du réseau. J’entrevois aussi que le « lissage du trafic » (en anglais, traffic shaping) deviendra une compétence incontournable des ingénieurs. Si cette notion ne vous dit pas grand-chose, il s’agit d’une science qui gère les priorités de la bande passante réseau.

N’importe quel réseau comporte un ensemble d’applications en compétition pour accéder à une quantité finie de bande passante. Cela ne constitue pas un problème s’il y a pléthore de bande passante disponible, mais dans un environnement de cloud computing où chaque application, voire chaque système d’exploitation est hébergé à distance, une gestion performante de la bande passante devient critique.

Le lissage du trafic repose sur l’idée selon laquelle, même si chaque paquet de données doit être remis à destination, la criticité des délais de remise n’est pas la même pour tous. Les paquets liés à la visioconférence ou à la voix sur IP doivent arriver le plus rapidement possible à destination, afin d’éviter des fluctuations de la réception (jitter). En revanche, les paquets associés, par exemple, à une présentation PowerPoint sont beaucoup moins sensibles aux délais.

Le lissage temporel exploite des technologies telles que la qualité de service (QoS) pour réserver de la bande passante en fonction des besoins de l’application. L’astuce consiste à réaliser cette opération sans priver les applications de la bande passante dont elles ont réellement besoin : c’est à ce stade que les ingénieurs réseau entrent en jeu.

Si chaque application est hébergée, la saturation de la bande passante Internet devient une possibilité bien réelle. Le lissage du trafic sera essentiel pour garantir la bonne exécution en parallèle des applications hébergées, sans que celles-ci soient pénalisées par des goulots d’étranglement sur le réseau.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Microsoft 365 : Sauvegarde + Sécurité

Microsoft 365 : Sauvegarde + Sécurité

Découvrez dans ce Guide iTPro, les bonnes pratiques et solutions technologiques pour sauvegarder et sécuriser les données et les identités Microsoft Office 365. Ce nouveau guide pratique et opérationnel a été réalisé par les experts DIB France.

Cloud - Par Brien M. Posey - Publié le 23 décembre 2011