> Cloud > Containers Windows Server 2016

Containers Windows Server 2016

Cloud - Par Jean-François Apréa - Publié le 12 mai 2016
email

Toujours plus pour le Cloud avec les Containers, Nano Server et les Micro-Services

Containers Windows Server 2016

Windows Server 2016 sera optimisé pour le Cloud avait déjà annoncé Microsoft. Avec la TP3 de Windows Server 2016 dévoilée le 31 août, les containers Windows Server font leur première apparition et montrent que le partenariat avec Docker porte ses fruits. Avec en ligne de mire de nouvelles applications et de nouveaux « micro-services », la technologie de container Docker implémentée dans Windows Server 2016 sera un élément central pour mettre en oeuvre et déployer de nouvelles applications conçues pour le Cloud. Beaucoup de chemin a été réalisé en quelques mois, mais la route est encore longue avant une sortie prévue dans le courant de l’année 2016.

De Continuum à Azure en passant par les Containers

Les dernières annonces de Microsoft sont nombreuses et il est vrai qu’avec Satya Nadella aux commandes, le géant de Seattle est animé par d’immenses ambitions toutes aussi stratégiques les unes que les autres. En effet, Microsoft imagine un nouveau modèle de Computing intimement centré sur l’humain et son environnement. De fait, pour y parvenir, Microsoft avance ses pions par dizaines ! Avec Windows 10 comme système d’exploitation unique multi-périphérique, une nouvelle génération de matériels estampillés Microsoft utilisant la technologie Continuum, de nouveaux services cloud Azure, les nouveaux Containers de Windows Server 2016, et pour parachever le tout, la plus l.g.re des versions Windows Server jamais développée – Nano Server, Microsoft se prépare. Tels sont les ingrédients de cette nouvelle stratégie que je vous propose de détailler. Flashback sur l’annonce des nouveaux périphériques de la division Microsoft Devices et focus sur les Containers et le modèle Dev/Ops.

Nouveaux périphériques mobiles Microsoft : n Facteurs de forme Windows 10 

La dernire keynote du mois de septembre à New York a été l’occasion pour Satya Nadella de montrer à quel point une transformation du modèle informatique était en marche. En effet, cette session centrée sur les nouveaux périphériques Windows 10 a montré que Windows 10 était la clé qui permettrait de penser différemment l’informatique. Pour le coup, l’engineering du géant de Seattle a impressionné son auditoire. Innovations matérielles et logicielles et démonstrations à couper le souffle étaient au rendez-vous notamment avec Continuum. Avec cette technologie embarquée dans Windows 10, tout est fait pour que les périphériques hybrides ne soient plus un problème et que la continuité de l’expérience utilisateur soit préservée sur tous les types d’appareils et avec toutes les applications. 

Ainsi, l’expérience Windows 10 devient identique avec des appareils de formats différents. La démonstration faite du dernier Windows Phone Lumia 950 connecté Au minuscule boîtier Microsoft Display Dock montre qu’un smartphone Windows peut offrir la m.me expérience utilisateur et les mêmes applications qu’un véritable PC ! Avec Windows 10 et sa fonctionnalité embarquée Continuum, tous les nouveaux périphériques Microsoft Band, Surface Pro 4, Surface Book et les autres smartphones Lumia 950 et 950 XL offrent une expérience identique. Une transition est en cours pour entrer dans une nouvelle ére d’usages et de mobilité avec tous les facteurs de forme.

(((IMG8343)))

Containers, Micro Services et Partenariat avec Docker

L’engagement de Microsoft autour du support des machines virtuelles Linux au sein du cloud Microsoft Azure était déjà un signe encourageant comme preuve d’ouverture au monde Open Source. Avec le développement du Client Docker pour Windows, Microsoft a montré sa volonté d’adhérer au concept des containers Docker et chemin faisant, il .tait clair que les futures applications et services Cloud seraient les premiers à bénéficier des avantages apportés par les containers.

Ainsi, tout commencé a en octobre 2014 par l’annonce d’un partenariat croisé entre Microsoft et la communauté Open Source Docker et un développement démarré dans la foulée à Rendue disponible presque un an plus tard dans la TP3 de Windows Server 2016, Microsoft met donc aussi à disposition sa première version de technologie de Containers pour Windows Server 2016 et en profite pour positionner Nano Server comme meilleur candidat de système d’exploitation pouvant être implémenté sous la forme d’un container. Avantages, inconvénients des containers, les détails sont présentés plus loin…

Partenariat Microsoft – Docker : Le partenariat a pour objectif principal de permettre aux développeurs de créer, administrer et déployer des containers Windows Server et Linux en utilisant les mêmes outils Docker. Avec Docker, les développeurs travaillant sur la plateforme Windows Server n’auront plus de dépendance vis-à-vis de toutes les technologies embarquées dans Windows Server et pourront construire de nouvelles applications de type container. 

De son côté, Docker est 2 choses à la fois : D’une part, le projet Open Source et d’autre part une entreprise. Le partenariat avec Microsoft inclut les 2 entités où Microsoft contribue au projet Docker pour supporter les containers Windows Server et les containers Hyper-V

Qu’est-ce qu’un container Windows Server ? De Linux à Windows Server

Issu des environnements Linux, le concept de container est une forme de virtualisation des applications serveurs que l’on pourrait comparer, dans une certaine mesure, à d’autres solutions de virtualisation habituellement utilisées pour les applications clientes – telles que, par exemple, Microsoft APP-V ou VMware Chinappi. De son côté, le projet Open Source Docker reprend et formalise les containers Linux en y incluant des méthodes et des services d’automation. Grâce à Docker, les containers peuvent donc être facilement provisionnés par les services IT. Microsoft reprend donc intégralement les principes Docker issus du monde Linux mais dans le cadre d’un environnement Windows Server.

Ainsi, un container Windows Server peut être considéré comme un simple programme Windows s’exécutant dans son propre espace mémoire et pouvant accéder à toutes les ressources du système d’exploitation qui l’héberge, au même titre que d’autres programmes. Sur la base de ce principe, chaque application fonctionne dans sa propre bulle, à côté d’autres bulles ou aussi d’autres applications, elles, non virtualisées.

Téléchargez gratuitement cette ressource

SMART DSI : La Nouvelle Revue du Décideur IT !

SMART DSI : La Nouvelle Revue du Décideur IT !

Actualités, Chroniques et Dossiers exclusifs pour les Décideurs et Professionnels IT. Vos ressources essentiels pour comprendre les enjeux, évaluer les perspectives et conduire la transformation numérique de l'entreprise. Découvrez en exclusivité une édition complète de la nouvelle revue SMART DSI.

Cloud - Par Jean-François Apréa - Publié le 12 mai 2016