> Data > Faire progresser la durabilité dans l’infrastructure opérationnelle du pétrole et du gaz

Faire progresser la durabilité dans l’infrastructure opérationnelle du pétrole et du gaz

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 26 octobre 2023
email

L'industrie pétrolière et gazière joue indéniablement un rôle essentiel dans le système énergétique mondial. Néanmoins, ses opérations et ses infrastructures représentent un poids environnemental significatif.

Faire progresser la durabilité dans l’infrastructure opérationnelle du pétrole et du gaz

Ashiss Dash, EVP & Global Head Services, Utilities, Resources & Energy, Infosys revient sur le sujet et partage son expertise.

En effet, l’industrie contribue chaque année à hauteur de 2,6 milliards de tonnes aux émissions anthropiques de gaz à effet de serre (GES) dans le monde. Certains rapports suggèrent même que ce chiffre pourrait atteindre 45 % de l’ensemble des émissions mondiales. Alors que le monde aspire à répondre à l’urgence climatique, certaines compagnies pétrolières et gazières s’engagent à contribuer à la décarbonisation pour tendre à un avenir plus durable. 

Comprendre l’importance de la décarbonisation

S’attaquer aux émissions de carbone dans le secteur du pétrole et du gaz s’avère être devenu une priorité mondiale. En conséquence, les compagnies pétrolières et gazières développent activement des stratégies pour atténuer leur empreinte carbone. Le North Sea Transition Deal (NSTD) a notamment fixé des objectifs ambitieux pour 2030 afin de réduire les émissions dans le secteur pétrolier et gazier en amont du Royaume-Uni. En s’engageant à réduire de 10 % son empreinte énergétique d’ici à 2023, l’industrie reconnaît la nécessité d’une action immédiate. Cependant, la réalisation de ces objectifs de neutralité carbone nécessite une approche globale pour améliorer et optimiser les opérations et les ressources. 

Dans ce contexte, l’Intelligence Artificielle (IA), le machine learning (ML) et d’autres technologies numériques avancées ont le potentiel d’accompagner les entreprises vers une plus grande durabilité et de débloquer des efficiences infrastructurelles et opérationnelles tout au long de la chaîne de valeur de l’industrie.

La technologie numérique, catalyseur de la durabilité

Les technologies informatiques avancées dans le secteur du pétrole et du gaz jouent aujourd’hui un rôle crucial dans la recherche d’un équilibre entre la responsabilité environnementale, la durabilité et la rentabilité. Par exemple, les opérations de production et d’exploration sont à l’origine d’environ 4 % de l’ensemble des émissions du Royaume-Uni. Cependant, le traitement numérique à distance des données géologiques, la visualisation interactive et la surveillance des images permettent d’accélérer les opérations tout en optimisant les coûts et l’utilisation des ressources. Le forage autonome alimenté par l’IA et la surveillance des pipelines à l’aide de robots et de drones révolutionnent les pratiques traditionnelles. En tirant parti de l’IA et des modèles ML, les compagnies pétrolières et gazières peuvent analyser les données du sous-sol pour réaffecter d’anciens champs pétrolifères à des projets qui capturent, utilisent et stockent les émissions de carbone.

Maximiser l’efficacité énergétique dans les centres de données

Les applications de technologie numérique avancée nécessitent des systèmes de calcul à haute performance (HPC) et une mémoire importante ; entraînant une consommation d’électricité relativement élevée et une augmentation de l’empreinte carbone dans les centres de données des grandes entreprises pétrolières et gazières. L’IA/ML peut alors jouer un rôle essentiel dans l’amélioration de l’efficacité de l’utilisation de l’énergie (PUE) des data centers. Le PUE mesure l’efficacité avec laquelle un centre de données utilise l’énergie, les valeurs les plus basses indiquant une meilleure efficacité. Les outils basés sur l’IA/ML optimisent l’utilisation de l’énergie par les dispositifs d’acheminement, de stockage et de traitement des données. Ils aident également à identifier les doublons de données, les capacités de stockage inutilisées et les inefficacités opérationnelles, en recommandant des mesures d’économie d’énergie basées sur les schémas d’utilisation. 

Un autre aspect de l’efficacité énergétique des centres de données consiste à explorer des solutions innovantes. Les compagnies pétrolières et gazières envisagent activement d’intégrer d’autres formes d’énergie renouvelable, telles que les piles à hydrogène et le stockage sur batterie, afin d’améliorer l’efficacité des systèmes de chauffage et de refroidissement et de garantir une énergie stable et propre pour les centres de données.

Ashiss Dash – Infosys

Installation de matériel à haut rendement énergétique 

Les entreprises pétrolières et gazières peuvent donner la priorité à l’installation de matériel à haut rendement énergétique afin de réduire davantage la consommation d’énergie. Le remplacement des composants matériels obsolètes et inefficaces par des modèles plus récents et moins énergivores peut contribuer à décarboniser davantage les opérations informatiques. 

Il est également essentiel de s’attaquer au problème des équipements informatiques qui tournent au ralenti. Même s’il ne traite pas activement des tâches, cet équipement reste opérationnel et consomme de l’énergie. Une évaluation régulière des besoins en capacité peut aider à prévenir la sous-utilisation des serveurs, des processeurs, des appareils de stockage et des équipements de réseau. En outre, l’évaluation de la possibilité de remplacer les serveurs à hautes performances par des équipements polyvalents, rentables et économes en énergie peut permettre de réaliser des économies d’énergie substantielles.

Téléchargez cette ressource

Les mégatendances cybersécurité et cyber protection 2024

Les mégatendances cybersécurité et cyber protection 2024

L'évolution du paysage des menaces et les conséquences sur votre infrastructure, vos outils de contrôles de sécurité IT existants. EPP, XDR, EDR, IA, découvrez la synthèse des conseils et recommandations à appliquer dans votre organisation.

Optimiser l’efficacité énergétique et la gestion des données

Les entreprises pétrolières et gazières peuvent également améliorer l’efficacité énergétique de leurs centres de données et de leurs produits informatiques afin de réduire leur ratio PUE. Dans les régions où la température ambiante reste relativement basse pendant une grande partie de l’année, l’utilisation de technologies émergentes telles que les échangeurs de chaleur et les équipements de refroidissement permet de réduire davantage la charge électrique. En outre, l’installation de systèmes d’alimentation sans interruption (ASI) à haut rendement et l’isolation et la réorientation efficaces des baies de serveurs peuvent minimiser l’empreinte énergétique globale des centres de données.

En regroupant le parc informatique, les compagnies pétrolières et gazières peuvent également rationaliser leur empreinte énergétique grâce à la consolidation de l’infrastructure. La virtualisation, par exemple, permet à plusieurs machines virtuelles de fonctionner sur un seul ordinateur ou serveur physique, maximisant ainsi la puissance de traitement et l’utilisation de la mémoire. L’informatique répartie est une autre solution qui permet d’augmenter la capacité de calcul d’un système en ajoutant des ressources. L’informatique distribuée permet de faire face aux pics de charge de travail sans nécessiter de serveurs dédiés, tandis que la virtualisation garantit le partage du matériel tout en préservant l’intégrité du système.

 

Prévenir l’accumulation de données sombres

L’écosystème pétrolier et gazier a tendance à accumuler un grand volume de données pour des opérations axées sur l’analyse. Cependant, une grande partie de ces données reste inutilisée ou sous-utilisée. Ces données obscures représentent une occasion manquée d’optimiser l’énergie. Les solutions de gestion intelligente des données optimisent la collecte et l’utilisation des données afin d’éviter une consommation d’énergie excessive. Les algorithmes d’intelligence artificielle peuvent identifier des modèles et des tendances dans les données qui peuvent être utilisés pour l’efficacité opérationnelle et la conservation de l’énergie.

La migration des applications vers le cloud peut remplacer plusieurs serveurs dans les centres de données sur site. Cela réduit la demande d’électricité et permet une analyse efficace des données 3D dans les installations à grande échelle.

 

Vers des émissions nettes zéro grâce à une infrastructure durable

Les compagnies pétrolières et gazières ont besoin de solutions intégrées de surveillance et de contrôle pour suivre la consommation d’énergie, fixer des objectifs et faciliter la gestion énergétique et ce, sans compromettre le traitement des données ou les performances des applications. Les mesures en temps réel offertes par les solutions d’alimentation intelligente permettent de comparer l’efficacité énergétique et d’évaluer des mesures telles que les détecteurs de mouvement ou les ajustements de température afin de minimiser la consommation.

Une approche de la gestion des services informatiques et du cycle de vie des équipements dans les centres de données basée sur des mesures peut accélérer de manière significative leur évolution vers des émissions nettes nulles. 

 

Les entreprises pétrolières et gazières peuvent s’appuyer sur des plateformes numériques qui intègrent les meilleures pratiques en matière d’informatique verte afin de construire et d’exploiter des data centers durables.

Via l’adoption de technologies numériques avancées, l’optimisation de l’efficacité énergétique et l’intégration des sources d’énergie renouvelables, l’industrie peut, à mon sens, tendre à des progrès de décarbonation considérables.

 

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 26 octobre 2023

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT