> Cloud > Global Cloud Computing Scorecard : la France peut mieux faire

Global Cloud Computing Scorecard : la France peut mieux faire

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 12 mars 2018
email

Focus sur le niveau de préparation des pays à l’adoption et la croissance des services de Cloud. Huitième au classement mondial, il est temps pour la France de bousculer l’environnement législatif et réglementaire du Cloud et d’analyser les politiques comme la libre-circulation des données …

Global Cloud Computing Scorecard : la France peut mieux faire

BSA | The Software Alliance vient de publier son classement 2018 Global Cloud Computing Scorecard, évaluant les politiques relatives au Cloud à travers le monde. 8ème place sur 24 économies informatiques, la France perd trois places par rapport à 2016…

 

Une méthodologie actualisée

En examinant le cadre législatif et réglementaire de 24 pays, la Scorecard fournit une plateforme de discussion entre législateurs et fournisseurs de services sur le Cloud.

La méthodologie permet une meilleure réflexion des politiques qui ont contribué à la croissance exponentielle du Cloud au cours des cinq dernières années et met l’accent sur les lois en matière de confidentialité et de cybersécurité, et sur l’infrastructure internet des pays. La Scorecard est en quelque sorte « un outil pouvant aider les pays à autoévaluer de manière constructive leurs politiques et à déterminer les étapes suivantes permettant l’augmentation de l’adoption du Cloud Computing » précise Victoria Espinel, PDG de BSA | The Software Alliance.

Ce dialogue aide au développement de lois et de réglementations harmonisées à l’échelle mondiale, et facilitant le Cloud.

 

L’Allemagne N°1

En 2018, si la majorité poursuit les améliorations côté Cloud, certains pays accumulent du retard.

L’Allemagne remporte la première place avec ses politiques nationales en matière de cybersécurité et de la promotion du libre-échange, suivie par le Japon et les États-Unis.

Aux dernières places, on remarque un petit groupe n’ayant pas réussi à adopter l’approche internationale : la Russie, la Chine, l’Indonésie et le Vietnam.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide d’architecture SD-WAN, les 6 éléments impératifs

Guide d’architecture SD-WAN, les 6 éléments impératifs

L’architecture SD-WAN permet d’améliorer les options de l’entreprise en matière d’applications cloud. Mais il introduit aussi de nouvelles vulnérabilités et offre une surface d’attaque plus étendue. Comment garantir la sécurité des opérations des filiales et des sites distants ? Découvrez, dans ce nouveau Guide Fortinet, les 6 éléments à prendre en compte impérativement lorsque vous envisagez une solution SD-WAN.

Les enseignements clés

Se tourner vers plus d’innovation et adopter des solutions de pointe est le défi quotidien des entreprises. Retenons les points clés du Scorecard.

  • Confidentialité et sécurité

Les politiques avancées de confidentialité et sécurité creusent l’écart entre les pays leaders et les marchés se laissant distancer. Il faut actualiser et optimiser les régimes de protection des données

  • Retard des marchés émergents

Les marchés émergents prennent du retard quant à l’adoption de politiques liées à l’essor du Cloud :  réglementations imposant des obstacles aux fournisseurs de service, exigences de localisation des données, manque de mesures de cyber sécurité

  • Le non-respect des normes et certifications internationales

Les déviations aux accords internationaux freinent les marchés. Les bonnes pratiques des normes, certifications et tests (échelle internationale) contribuant à l’amélioration de l’environnement de sécurité, ne sont pas adoptés par tous les pays, car jugées non-conformes aux normes locales

  • Les exigences de localisation des données

Les contraintes de localisation des données font obstacle au Cloud et entraînent des impacts financiers négatifs sur les marchés locaux

  • La nécessité de l’accès à un réseau puissant

Pour tirer parti du Cloud, les pays doivent poursuivre leur travail d’amélioration de l’accès internet

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 12 mars 2018