> Data > HP : l’innovation dans le Big Data

HP : l’innovation dans le Big Data

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 25 mars 2015
email

Florence Laget a pris en charge l’ensemble des activités Big Data pour HP France. Définition d’un Go-to-market d’un côté et positionnement de l’offre pour les clients avec l’écosystème partenaires de l’autre. HP poursuit ainsi l’innovation dans le Big Data. Eclairage.

HP : l’innovation dans le Big Data

IT Pro Magazine : Comment est perçu le Big Data chez HP ?

Florence Laget : Chez HP, le Big Data est l’un des piliers stratégiques au même titre que le Cloud, la mobilité et la sécurité. Nous voulons aider nos entreprises clientes à se transformer vers le New Style of IT, l’informatique plus agile. HP innove autour des infrastructures du Big Data mais aussi autour des logiciels. Notons aussi l’acquisitions de diverses sociétés venues ainsi enrichir la plateforme HAVEn.

Quelles sont les différenciateurs HP ?

La plate-forme HAVEn, donc H pour Hadoop, A pour Autonomy, V pour Vertica, E pour Enterprise Security, n pour applications. HP dispose ainsi de partenaires importants tels Hortonworks, Cloudera au niveau des datalakes.

L’enrichissement se fait ensuite avec des moteurs qui peuvent comprendre et analyser les données humaines. Pour rappel, les données non-structurées (humaines ou machines) représentent 90 % des données disponibles aujourd’hui, il est donc grand temps d’avoir des outils permettant de comprendre le texte, la voix, la vidéo, les mails, les chats, les réseaux sociaux, tous ces outils de communication multipliés de manière exponentielle depuis dix ans.

Avec IDOL, tout se simplifie au niveau de l’indexation et de l’analyse temps réel, avec Vertica, la capacité de traitement, les modèles mathématiques, les bibliothèques et les objets connectés prennent une autre dimension. Côté Sécurité, l’outil peut capter et comprendre à la volée tout l’aspect « machine data ». Si à ce stade, 100 % des informations disponibles sont couvertes et traitées, entrent en jeu les applications orientées IT packagées sur la base de HAVEn sans oublier les solutions d’éditeurs développées à partir de cette plate-forme.

Avec une expérience de plus de 15 ans dans le monde du calcul scientifique, HP dispose d’une excellente approche des mécanismes d’architecture massivement parallèle et peut donc exploiter les clusters de Big Data à moindre coût. Des partenariats avec des éditeurs comme SAP, Microsoft, SAS conduisent vers une approche infrastructures et services associés.

Si les projets sont là, que manque-t-il ? Une utilisation optimisée des outils ?

Selon une étude IDC, 43 % des entreprises ont un projet Big Data aujourd’hui, contre 7 % en 2012, on note donc un vrai progrès et des avancées significatives dans ce domaine. Nous comptons une vingtaine de clients disposant de solutions Big Data réelles destinées à aborder le business différemment.

Cependant, en termes de maturité, peu savent réellement travailler des données provenant d’environnements non structurés pour en tirer une vraie valeur. Les clients démarrent souvent avec les clusters Hadoop et enrichissent progressivement les cas d’usage déployés pour les besoins métiers sur ces clusters. L’objectif est donc l’utilisation optimisée des outils maintenant.

Le Big Data est-il réservé aux grandes entreprises ?

Pas du tout. De plus petites entreprises très agiles, comme la start-up BlaBlaCar, s’appuient sur des technologies Big Data HP. BlaBlaCar souhaitait optimiser la charge de son business model.

En effet, le business de ces entreprises est basé sur la donnée alors que le business des grandes entreprises est enrichi par la donnée. Dans la pratique, celles qui s’appuient sur ces technologies, ont des avantages concurrentiels, mais il est trop tôt pour dire que c’est une valeur constatée et largement déployée sur le marché.

Que dire de la sécurité au sein du Big Data ?

Il faut noter deux aspects. Par nature, le Big Data rassemble les informations et les partage sur un même endroit, ce qui les rend plus critiques. Chiffrer et stocker les données  devient important, d’ailleurs HP dispose d’outils dans le chiffrement hardware. Et d’un point de vue extérieur, on utilise le Big Data pour l’identification de fraudes, de risques de sécurité associés aux comportements des individus se connectant au SI, et pour s’assurer de la compliance.

Et le Big Data pour 2015 ? Les analystes annoncent une croissance de 25 à 30 % pour les approches Big Data. HP est plus optimiste et pense que le marché va croître de manière significative notamment avec l’arrivée des objets connectés.

Comment définiriez-vous votre approche Big Data auprès des clients ?

Au-delà de nos différenciateurs R&D, investissements, innovation, nous avons une approche qui permet de s’adapter au niveau de maturité de nos clients : compréhension, mise en place d’une roadmap réunissant l’IT et les métiers pour discerner les sujets nécessitant des ROI, travail approfondi sur l’implémentation et l’exploitation des solutions. Les facteurs clés sont essentiels, il faut identifier les cas d’usage qui auront un impact business, penser gouvernance pour faire travailler ensemble les diverses équipes et compétences, définir les KPI mesurant l’impact de la solution sur le business, et les architectures pour apporter de la valeur en entreprise. HP offre une connaissance, expertise et veille sur ces univers évolutifs et prend en compte toutes les contraintes liées à la donnée.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Découvrez les nouveaux environnements de travail sous l’angle de 5 Profils innovants en termes de gestion, usage, sécurité, utilisation et collaboration. Les collaborateurs d’aujourd’hui souhaitent avoir accès à des solutions PC à la fois, flexibles, performantes, sécurisées et faciles à utiliser, et ce où qu’ils se trouvent. Explorez les solutions !

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 25 mars 2015