> Data > IBM dans les coulisses de Roland-Garros…

IBM dans les coulisses de Roland-Garros…

Data - Par Tristan Karache - Publié le 09 juin 2015
email

Petit retour sur le côté technique avec les installations IBM dans les coulisses du tournoi…

IBM dans les coulisses de Roland-Garros…

Alors que les joueurs déployaient leurs talents sur les terrains de terre battue, les équipes d’IBM en arrière-plan collectaient et retransmettaient leurs informations directement sur le site de Roland-Garros mais aussi à la télévision, France 2 et France 3 en l’occurrence. Depuis le début de ce partenariat en 1985, la couverture de l’évènement a fait du chemin et IBM continue d’innover.

Tous les graphiques qui apparaissent à la télévision sont conçus et transmis en temps réel. Pour collecter les données, l’entreprise fait appel à deux méthodes. La première consiste à mesurer la vitesse par deux radars placés de chaque côté au milieu de la bâche de fond de cours. Ces deux appareils permettent d’obtenir à chaque service, la vitesse de la balle. Il serait possible d’automatiser l’intégralité des prises d’information mais bien souvent comme dans d’autres domaines, l’esprit de l’homme est nécessaire pour bien saisir la nature d’une action. Ainsi, sur chaque cours de Roland-Garros, des personnes issues de l’univers du tennis avec une culture de ce sport poussée, ont la dure tâche de qualifier chaque fait de jeu sur le terrain. Avec plus de 200 points par match et la concentration nécessaire, ils sont relayés une fois par heure à l’instar des ramasseurs de balle. Des caméras complètent le dispositif pour calculer la distance parcourue par les joueurs durant les matchs.

(((IMG7671)))

Basé sur 8 années de données sur les joueurs et disponible depuis 2012, SlamTracker se perfectionne et permet de dégager des clefs du match. Le principe est simple, si les joueurs remplissent certains objectifs, leurs chances de remporter le jeu sont fortes. Dès lors par cet outil, on peut observer les points forts de chaque joueur et voir en temps réel lequel des deux protagonistes est le plus susceptible de s’imposer. Avec l’arrivée cette année de la raquette connectée (prise de données sur les zones du cordage impacté) utilisée par une quinzaine de joueurs, les  futures statistiques devraient corréler une dizaine de sources différentes.

Du côté du site, développé par IBM depuis 1996, beaucoup de nouveautés… Cette année encore, il a évolué avec un design beaucoup plus épuré et un menu calé sur les enjeux des devices mobiles. En effet, sur 430 millions de pages vues depuis le début de la compétition, la moitié des personnes qui accèdent sur le site le font grâce à des smartphones ou tablettes par le biais de l’application redéveloppée pour cette édition 2015. A noter que le site est décliné en français, anglais et chinois.

Avec un tel trafic, IBM s’appuie sur 4 datacenters, 3 situés aux USA et 1 en Europe, bien sûr, le Cloud prédictif détermine les montées en charge applicatives selon les horaires des matchs et la réputation des joueurs, le tout sur Bluemix. La sécurité est entièrement assurée par IBM qui doit faire face à des dizaines d’attaques chaque minute, attaques DDoS notamment en provenance de n’importe quel endroit de la planète. Des équipes maintiennent la disponibilité du système 24h/24 durant toute la durée de l’évènement. Une belle performance !

Les réseaux sociaux ont, cette année, pris une dimension supérieure au sein du dispositif d’IBM appelé Social LeaderBoard. Ainsi, Twitter est devenu une source comme une autre, d’information,  sont ainsi comptabilisés, répertoriés et analysées tous les tweets des spectateurs…évidemment, la main de l’homme reste maître en matière sportive, comme l’a montré l’issue de la finale. (Voir réponse en vidéo de Claire Herrenschmidt, responsable du projet Roland-Garros IBM France ici)

La solution Watson, qui ne fonctionne pas en temps réel, est présente aussi cette année. Décliné sous plusieurs applications et à titre d’expérimentation, la technologie d’IBM permet de dégager de nouvelles informations comme la personnalité du joueur qui parvient à intégrer le Big 5, la psychologie par l’analyse des tweets ou encore d’agréger autour d’un même portail toutes les informations pertinentes collectées sur la toile. Watson est même capable de répondre à des questions sur le tennis ou aider à prendre des décisions. Dans les prochaines éditions, il pourrait qui sait, devenir l’assistant personnalisé informatique de chaque joueur ou même aider à la compréhension du jeu les internautes… Watson a encore de beaux ‘jeux et sets’ devant lui !

(((IMG7672)))

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Data - Par Tristan Karache - Publié le 09 juin 2015