> Cloud > Un labo informatique pour machines virtuelles

Un labo informatique pour machines virtuelles

Cloud - Par Thomas Vater - Publié le 02 juillet 2012
email

Vous avez besoin de tester du matériel afin de prendre en charge de nouveaux projets et des mises à jour ? Un labo de test virtuel pourrait faire l’affaire.

Un labo informatique pour machines virtuelles

Vous vous sentez frustré car votre personnel informatique demande constamment du matériel pour effectuer des tests alors que vous n’avez pas le budget correspondant ? Ce problème est probablement aussi vieux que l’informatique elle-même.

Tout le monde parle de virtualisation pour les centres de données, mais quid de la virtualisation pour les labos informatiques et les environnements de développement ? La virtualisation procure un degré élevé d’efficacité, de modularité et de réduction des coûts. Elle diminue aussi les tensions entre les informaticiens et les responsables d’unités fonctionnelles lorsqu’il est question d’argent supplémentaire pour financer un laboratoire dédié ou une infrastructure de développement.

Auparavant, quelques options seulement s’offraient à votre personnel informatique pour traiter ces tâches. Ils pouvaient utiliser leurs propres postes de travail ou ordinateurs portables, ou budgéter l’achat de matériel pour couvrir les besoins en matière de tests et de développement. Ces deux approches sont inefficaces en termes d’utilisation du budget et de temps.

Bien souvent, les achats ne se justifient pas car l’entreprise a encore beaucoup de matériel inutilisé à sa disposition. Autrement dit, ce processus est coûteux et constitue une perte de temps. Autre inconvénient d’un achat, vous ne pouvez pas déplacer ou transférer du matériel ou des outils et des applications s’exécutant sur un poste de travail ou un portable spécifique, d’où une flexibilité plus que limitée.

Une autre possibilité pour mettre en place une plate-forme de test ou de développement consiste à exploiter un ordinateur portable sur lequel est installé Virtual Server ou Hyper-V. Cette approche offre plus de flexibilité pour déplacer le labo avec vous chez les clients, mais comporte également de nombreux inconvénients :

  • L’installation et l’activation (provisioning) de nouvelles machines virtuelles (VM) monopolise beaucoup de temps de production.
  • La majorité des fichiers source d’installation doit être disponible localement.
  • L’exécution de plusieurs VM sur un ordinateur portable requiert une quantité importante de mémoire, d’où l’impossibilité de recréer certains scénarios.
  • Les lecteurs de disque ne délivrent pas des performances élevées et créent un goulot d’étranglement.
  • L’espace disque pour les VM et les sources d’installation est limité.
  • Il faut des scénarios de sauvegarde complets.
  • La solution offre peu de flexibilité pour la création de différents réseaux.

Vous avez besoin d’une infrastructure de labo centralisée et modulaire, utilisable par tous et nécessitant le moins de travail d’administration possible. Vous n’avez pas envie de dédier du personnel à l’exécution de l’environnement de labo. N’importe quelle infrastructure virtuelle doit inclure tous les composants nécessaires en libre-service, sans avoir besoin de tâches techniques ou organisationnelles de routine.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Sécurité du Télétravail

TOP 5 Sécurité du Télétravail

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Cloud - Par Thomas Vater - Publié le 02 juillet 2012