> Cloud > Microsoft TechDays 2011 : Le cloud impose sa marque !

Microsoft TechDays 2011 : Le cloud impose sa marque !

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 21 décembre 2010
email

La grand-messe de l’écosystème Microsoft aura lieu dans deux mois.

Experts, techniciens et développeurs affutent leurs présentations afin de faire découvrir au monde de l’IT, l’ensemble des produits de la marque. Et cette année, la révolution cloud sera à l’honneur. Coup d’oeil sur les grands thèmes de la nouvelle édition, et éclairage sur quelques sessions à ne pas rater.

Microsoft TechDays 2011 : Le cloud impose sa marque !

Du Cloud à tous les étages

Les TechDays reviennent. Les 8, 9 et 10 février prochain, Microsoft reprend ses quartiers d’hiver au Palais des Congrès de Paris, pour le plus important salon français consacré à ses technologies. 17 000 visiteurs sont attendus sur les 4 500 m² d’exposition, pour assister aux très attendues keynotes, et aux 300 conférences de formation ou d’information.

Pour cette 5ème édition, le cloud computing sera au centre de toutes les attentions. « C’est un schisme pour toute l’industrie, c’est une métamorphose chez Microsoft, ce sont des changements de fond très importants, et on va vraiment couvrir cela pendant les TechDays », prévient Eric Mittelette, Directeur des contenus pour le salon. Bien qu’il reste encore deux mois de préparation avant l’ouverture du salon, ce dernier peut d’ores et déjà nous présenter les grands axes qui seront développés.

« A ce jour, les grands thèmes sont le cloud computing , Windows Phone 7 et Internet Explorer 9. Il y aura également un focus particulier sur Office 365 ». Le village cloud, déjà présent lors de l’édition 2010, sera renforcé en 2011, avec 26 stands consacrés à cette problématique. Nul doute que l’endroit deviendra vite un des points centraux du salon. D’après Eric Mittelette, les sessions ont été enrichies par rapport à l’année dernière. « On a rajouté Azure dans la partie développeur, du cloud dans la partie administration de l’infrastructure, la sécurité et le Cloud dans la partie sécurité, ainsi qu’Office 365 dans la partie Information Worker.» souligne-t-il.

« Un robot dans chaque maison »

Beaucoup d’autres choses seront évidemment abordées au cours des trois jours que dure le salon. « Le dispositif sera à peu près le même que l’année précédente », ajoute Eric Mittelette. Le salon s’articulera autour de cinq grands focus (voir encadré) : architecture et développement, infrastructure des systèmes d’information, efficacité individuelle et collective, enjeux, et rendez-vous décideurs.

Les séances plénières du matin constitueront encore une fois un rendez-vous incontournable. Attendez-vous à des surprises donc sur la scène du Palais des Congrès, car outre le cloud, les visiteurs découvriront des sujets propres au développement, à l’avenir de l’IT, « et des choses assez funs », selon le directeur des contenus.

La robotique est notamment un des sujets qui va prendre de l’ampleur. Selon l’institut Gartner le secteur va générer des milliards de dollars d’investissements d’ici 2020. Microsoft est quant à lui déjà positionné sur ce marché, avec Robotics Studio, et présentera ses nouveautés sur des bibliothèques de codes à destination de la robotique. « C’est un sujet qui va aller crescendo, et c’est une des visions de Bill Gates. Après avoir affirmé qu’il y aurait un jour « un ordinateur dans chaque maison », celui-ci a déclaré qu’il y aurait également « un robot dans chaque maison ». Rendez-vous au Palais des Congrès pour découvrir ce qui sera peut-être l’avenir de chacun !

Autre thème remarquable de l’évènement, l’accessibilité numérique. Le Référentiel général d’accessibilité pour les administrations (RGAA) va devenir obligatoire. L’ensemble des sites publics devront être accessibles aux personnes souffrant d’un handicap. Plusieurs sessions s’intéresseront donc aux problématiques de développement de ces sites dits accessibles, notamment via la technologie Silverlight.

Une diffusion en continu sur le net

On regrettera tout de même cette année la disparition des workshops. Ces derniers occupaient en effet deux salles pendant les trois jours du salon, soit la place nécessaire à 28 sessions techniques, pour seulement une vingtaine de places par atelier. « C’était un vecteur de satisfaction car les gens apprécient de pouvoir toucher le produit. Mais nous sommes obligés de faire des choix. Si les visiteurs sont vraiment mécontents de cette disparition, ils nous le diront et on les mettra à nouveau en place l’année prochaine » explique Eric Mittelette. A noter que Microsoft, sur le site internet des TechDays, donne la possibilité aux professionnels de l’IT de proposer leurs propres sessions, ou de candidater à l’animation de sessions pour lesquelles la firme de Redmond recherche des speakers.

Enfin, pour celles et ceux qui ne pourraient pas faire le déplacement, un dispositif de diffusion live sera mis en place sur internet. « L’année dernière, nous avions commencé à diffuser les pleinières en live. Cette fois, nous allons élargir le dispositif, avec en plus une salle diffusée en permanence ». Les internautes pourront donc suivre des sessions techniques en continu pendant toute la durée du salon. « La PDC (Professional Developers Conference organisée à Redmond, ndlr) a été présentée sous ce format cette année. On réfléchit même au fonctionnement des keynotes pour que l’internaute nous suive sur toute la durée, en incluant peut être la possibilité d’interagir avec la présentation ».

Dans tous les cas, mieux vaut être sur place puisque l’ambiance risque d’être au rendez-vous, si l’on en croit l’attente générée chez les partenaires. « Nous n’avons jamais eu autant de retours des partenaires. Plus de 70 % des stands sont déjà retenus à cette date. Tous ont bien compris qu’il s’agissait du gros salon de l’année. » A ne pas rater donc.

Revivez l’édition 2010 sur iTPro.fr :

TechDays 2010 : faire le point sur les enjeux de demain !
 

Microsoft TechDays 2010 : des parcours mulitples pour les décideurs

TechDays 2010 : Les Communications Unifiées font leur show

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 21 décembre 2010