> Data > Une Data Factory made in Xebia

Une Data Factory made in Xebia

Data - Par Tristan Karache - Publié le 03 septembre 2015
email

Pour compléter son rôle de conseiller sur les technologies Big Data, Xebia a fait le choix de lancer une Data Factory pour accompagner au mieux ses clients à la conception d’un projet Data.

Une Data Factory made in Xebia

Les entreprises l’ont bien compris, les données qu’elles engrangent depuis leur création peuvent leur apporter des avantages considérables dans l’optique de se démarquer de la concurrence et dégager toujours plus de profit, de productivité, de nouveaux marché ou autres. Principaux obstacles à ce constat, la méthode et les process ne sont pas forcément accessibles à toutes les entreprises qui n’ont ni le temps ni les ressources de concentrer une équipe sur cet aspect.

C’est dans ce contexte qu’intervient Xebia en aidant à la mise en place d’un projet Big Data et plus précisément avec cette nouvelle Data Factory, entité interne à l’entreprise spécialement et uniquement dédiée à se focaliser sur la data. C’est sur cette équipe composée de différentes compétences et différents profils que se base Xebia.

La société décline trois types de compétences intervenant dans l’élaboration d’un projet data. Une connaissance des données et du métier permets d’identifier les différentes sources de données, de déterminer des hypothèses à valider et ensuite de communiquer sur ces résultats. Par ailleurs, il est nécessaire de maîtriser techniquement des outils de traitement de données dédiés à la mise en œuvre de l’architecture technique et au développement d’API et de reporting. Pour finir, les meilleures méthodes de construction d’un modèle pour interpréter les résultats d’une analyse doivent faire l’objet d’une expertise mathématique et statistique.

Et ces types de compétences, Xebia les possède par le biais de ses différents spécialistes, à savoir le Data Scientist qui gère donc la partie algorithmique, le Data Engineer qui s’occupe de donner l’architecture à son collègue Scientist et enfin le Data Architect qui apporte toutes les briques manquantes comme l’infrastructure technique, la mise en place des processus de collecte et se porte  garant de la disponibilité́ du système, de sa sécurité́ et des choix d’infrastructure.

Pour conclure, Luc Legardeur, Président de Xebia, explique qu’« il est préférable de mettre en place une équipe avec des profils variés plutôt que de tout miser sur un « Super Data Scientist » idéal, un mouton à 5 pattes qui allierait toutes les compétences. Chez Xebia, nous avons à cœur de recruter des consultants talentueux, qualifiés et passionnés à ces différentes fonctions ». Le recrutement fait donc partie intégrante de cette stratégie à l’heure où les Data Scientists sont en grande majorité encore sur le banc des universités…

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Data - Par Tristan Karache - Publié le 03 septembre 2015