> Cloud > Veeam publie de nouveaux indicateurs sur la virtualisation

Veeam publie de nouveaux indicateurs sur la virtualisation

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 25 août 2011
email

Un nouvel indicateur vient de faire son apparition sur le web. Via le site www.v-index.com, Veeam fournit le taux de pénétration de la virtualisation.

« V-Index est destiné à fournir une vision simple, quantifiable et fiable de l’impact de la technologie, et à offrir une compréhension non seulement de la progression de la virtualisation, qui tend à devenir une plateforme informatique de facto, mais aussi des obstacles rencontrés », commente Ratmir Timashev, Président et CEO de Veeam.

Veeam publie de nouveaux indicateurs sur la virtualisation

Trois indices clés ont été mis en évidence, à savoir le taux de pénétration, le ratio de consolidation et le type d’hyperviseur utilisé. Le panel ayant servi à l’élaboration de cette étude est toutefois limité aux grandes entreprises. Plus de 500 en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Angleterre ont été interrogées par le cabinet Vanson Bourne. On ne s’étonnera donc pas de voir que selon cette première édition du rapport trimestriel, le nombre moyen de serveurs physique au sein d’une entreprise est estimé à 664.

Les DSI trop optimistes sur leur taux de consolidation

Veeam a donc comparé ce nombre de machines physiques au nombre de machines virtuelles qu’elles hébergent pour obtenir un ratio de 39,4 % de serveurs virtualisés dans les entreprises. La virtualisation est d’ores et déjà bien implantée chez les grands comptes puisque 91,9 % l’utilise. Mais V-index note une situation intéressante concernant la connaissance par les DSI de leur infrastructure virtualisée. Le site confronte en effet le taux de consolidation perçu par les responsables informatiques et le taux réel. Il s’avère que ce dernier est bien plus faible que ce que pensent les DSI. Et particulièrement en France.

Ainsi, alors que les responsables français pensent que leurs serveurs hôtes hébergent en moyenne 11,3 machines virtuelles, le chiffre réel est de 5,8 VMs pour un serveur physique. « Ce chiffre est intéressant car il montre qu’on ne maîtrise pas toujours son infrastructure virtualisée », réagit Olivier Robinne, directeur de Veeam sud EMEA. « Il peut inciter les directions informatiques à optimiser leur allocation de ressources par exemple ».

VMware moins dominateur que prévu

Autre indication notable, le type d’hyperviseur principal utilisé dans les entreprises. 58% des entreprises utilisent VMware mais Citrix Xen et Microsoft Hyper-V sont bien présents avec respectivement 20,2% et 18,6%. « VMware est en tête mais on aurait pu penser que cette solution était plus proche de 70 % ou 80 % de taux d’utilisation », commente Olivier Robinne.

Malgré le fait que 81,4% des entreprises aient déclaré vouloir continuer à investir dans la virtualisation de serveurs au cours des 12 prochains mois, Veeam s’est tout de même intéressé à ce qui pourrait constituer un frein dans cette démarche. Cinq inquiétudes majeures ressortent à des taux de réponse similaires : problèmes de fiabilité (38.8%), besoin de renouveler le matériel avant un déploiement (37,0%), problèmes de performances des applications (32,4%), problèmes de sauvegarde et restauration (32,4%), problèmes d’administration (30,8%,). Veeam compte bien se servir de ces indications pour réorienter ces offres et adapter ses solutions d’administration et de restauration en conséquence.

Plus d’informations : V-index

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 25 août 2011