> Cloud > 20 mots du Cloud que vous gagnez à connaître

20 mots du Cloud que vous gagnez à connaître

Cloud - Par iTPro.fr - Publié le 23 juin 2016
email

Comprendre les enjeux mais aussi les terminologies du Cloud, c’est tout simplement indispensable en 2016 !

20 mots du Cloud que vous gagnez à connaître

Acceptons le challenge, prêtons-nous à cet exercice et démystifions le jargon du Cloud … Laurent Curny, Président de Verizon France, et Vice-Président des ventes Europe du sud, Russie, Afrique et Moyen-Orient, relève ce défi et nous livre les définitions que vous devez désormais connaître et maîtriser !

La technologie Cloud est à la fois simple et difficile à comprendre. Le Cloud est un moyen d’héberger et de distribuer des contenus, des applications, de l’espace de stockage, etc. Comme on a utilisé des CD ou des disquettes, dans le passé, pour transporter des données et des logiciels, la technologie Cloud s’impose aujourd’hui comme le moyen virtuel d’enregistrement, de stockage et de distribution des contenus des entreprises et des consommateurs. 

Ceci dit, le Cloud s’appuie sur une technologie d’infrastructure bien plus sophistiquée qui peut prêter à confusion. Dans un effort de vulgarisation, voici une liste de termes et d’expressions dont les définitions devraient aider à démystifier le jargon du Cloud.

Application Performance Management (APM) — Cette pratique de gestion des performances applicatives consiste à surveiller la disponibilité des applications logicielles pour déterminer à quelle vitesse elles délivrent l’information à l’utilisateur ou exécutent des transactions pour son compte, au sein d’un réseau spécifique ou d’une infrastructure Web.

Application Program Interface (API) — Cette connexion programmatique entre une application et la plateforme Cloud permet à la première d’apporter des changements à l’infrastructure Cloud quasiment en temps réel, évitant ainsi aux utilisateurs de devoir changer les configurations manuellement via une console Cloud. 

BYOL (Bring-Your-Own-License)  —  Cet acronyme désigne une pratique qui permet aux entreprises de conserver les licences qu’elles détiennent auprès d’un fournisseur de logiciels spécifique et de les faire valoir pour migrer l’application vers un fournisseur Cloud.

Cloud Application Management for Platforms (CAMP) — Spécification conçue pour faciliter la gestion des applications, y compris leur packaging et leur déploiement sur des plateformes de Cloud Computing publiques et privées. 

Cloud hybride — Combinaison d’un environnement IT traditionnel sur site et d’un Cloud public et/ou privé. Certaines applications et données sont conservées dans l’entreprise (dans le datacenter ; protégées par le pare-feu), tandis que certaines sont dans le datacenter du fournisseur de Cloud (dans une infrastructure de Cloud public ou privé). De plus, le terme Cloud hybride peut aussi désigner les environnements IT qui intègrent les clouds de plusieurs fournisseurs.

Cloud privé — Le fournisseur procure les équipements matériels et les logiciels, qui se trouvent derrière un pare-feu dans le datacenter du fournisseur ou celui de l’entreprise. Le fournisseur dédie les équipements réseau et les VM à l’entreprise cliente, le plus souvent via un réseau Private IP. Ce modèle est plus coûteux au départ car les ressources ne sont pas partagées contrairement à un modèle public. Mais il fournit, en contrepartie, des garanties de sécurité, fiabilité et flexibilité.

Cloud public — Les équipements matériels et les logiciels se trouvent dans le datacenter du fournisseur, et toutes les données de l’entreprise cliente y sont stockées. Les utilisateurs ont accès aux données via Internet, si bien que l’entreprise cliente est dispensée d’acheter et de devoir assurer la maintenance sur site d’une infrastructure et d’équipements potentiellement coûteux. Du fait de leur expertise et de la capacité de leur infrastructure, les fournisseurs ont une marge supérieure d’évolutivité et d’accessibilité à proposer. Toutefois, le fait que les mêmes ressources matérielles et logicielles soient partagées entre plusieurs entreprises peut soulever des inquiétudes concernant les opérations sensibles, en termes de sécurité des données, de fiabilité des opérations et de flexibilité. 

Colocation — Situation selon laquelle une entreprise héberge physiquement ses serveurs et dispositifs dans le datacenter du fournisseur Cloud. Cette alternative permet de profiter des avantages qu’il y a à placer ses équipements dans un datacenter professionnel, en termes d’infrastructure partagée, d’expertise, de sécurité, etc.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Découvrez les nouveaux environnements de travail sous l’angle de 5 Profils innovants en termes de gestion, usage, sécurité, utilisation et collaboration. Les collaborateurs d’aujourd’hui souhaitent avoir accès à des solutions PC à la fois, flexibles, performantes, sécurisées et faciles à utiliser, et ce où qu’ils se trouvent. Explorez les solutions !

Cloud - Par iTPro.fr - Publié le 23 juin 2016