> Cloud > 5 clés pour rationaliser la protection des données multi-cloud

5 clés pour rationaliser la protection des données multi-cloud

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 15 avril 2019
email

L’agilité des environnements multi-cloud n’est plus à prouver mais comment mettre en place une stratégie de gestion et de protection des données, faire face aux différents SLAs et utiliser les données stockées dans les différents clouds ?

5 clés pour rationaliser la protection des données multi-cloud

Voici 5 étapes clés pour rationaliser le processus de gestion des données multi-cloud.

  • Consolider les outils

Privilégier une plate-forme unique de gestion des données qui rationalise le traitement, la gestion et l’utilisation des données dans les différents clouds et les infrastructures sur site.

  • Appliquer une vision unique pour les données

Un seul tableau de bord permet aux équipes IT d’être rapides, efficaces et de respecter les SLAs.

  • Automatiser

Un produit de protection des données avec des options d’automatisation, d’orchestration, d’intelligence artificielle et de machine learning, libère du temps pour les équipes informatiques

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

  • Travailler dans le cloud

Choisissez un produit qui a une intégration native avec les clouds afin de travailler à partir d’une seule interface pour les tâches courantes de sauvegarde et de restauration.

  • Voir grand

Opter pour une plate-forme de protection des données qui permet de déplacer rapidement des charges de travail volumineuses vers le cloud.

Source Expertise Commvault

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 15 avril 2019