> Data > 7 étapes pour le contrôle des changements de base de données.

7 étapes pour le contrôle des changements de base de données.

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Par Michelle A. Poolet. Mise en ligne le 15 Novembre 2006, Publication SQLServer : Juin 2005

Maîtrisez facilement et efficacement la gestion des changements

Le contrôle des changements n’est pas réservé au seul développement d’applications. Les schémas de base de données, au même titre que tout autre composant de votre organisation informatique, ont besoin de cette fonctionnalité. En effet, ces schémas (tables, colonnes, types de données, fonctions, procédures stockées, vues, etc.) ne sont pas statiques et suivent tout naturellement l’évolution des besoins de l’organisation. Lorsqu’une entreprise doit s’attaquer à de nouveaux marchés, élargir sa mission ou modifier une activité, sa base de données doit être capable de soutenir ses efforts et être, le cas échéant, modifiée en conséquence. L’astuce consiste à gérer soigneusement ces changements.Si vous n’avez pas de méthodologie pour gérer les changements d’une base de données, vous risquez de dénormaliser le schéma de cette dernière, ce qui peut avoir un coût en termes d’espace disque et de performances. Il peut vous arriver de créer des déclencheurs et procédures qui interfèrent avec les processus existants, entraînant une corruption possible des données stockées et des rapports générés.

En règle générale, la gestion des changements du schéma incombe à l’administrateur de la base de données physique. Le fait de confier cette tâche à une personne ou un groupe est judicieux car celle-ci ou celui-ci a souvent la connaissance la plus intime de la base de données. Néanmoins, lorsque vous modifiez une ou plusieurs tables, il est très facile d’oublier quelque chose, de laisser un aspect de côté ou d’omettre l’incidence possible d’un changement apparemment mineur. Vous pouvez également sous-estimer le délai nécessaire à l’accomplissement du changement. En l’absence de logiciel spécialisé pour vous seconder, vous pouvez recourir à une liste de contrôle des demandes de changement au format feuille de calcul, telle que celle illustrée à la figure 1. 1 Dans ce formulaire, vous pouvez consigner les changements de base de données proposés avant de les appliquer, en utilisant un formulaire pour chaque table concernée par la demande. 2 Il est possible d’affecter une priorité à chaque changement en appliquant une échelle de A à F, la lettre A indiquant une importance immédiate et F signifiant un changement pouvant intervenir à n’importe quel moment.

1 Dans ce formulaire, vous pouvez consigner les changements de base de données proposés avant de les appliquer, en utilisant un formulaire pour chaque table concernée par la demande.

2 Il est possible d’affecter une priorité à chaque changement en appliquant une échelle de A à F, la lettre A indiquant une importance immédiate et F signifiant un changement pouvant intervenir à n’importe quel moment.

3 Vous pouvez établir la liste des objets de la base de données qui seront affectés par chaque changement, puis estimer la durée nécessaire à l’exécution des modifications. Il est très facile de convertir cette durée en coût. Si la priorité dépend du volume de travail engendré par le changement, retardez la définition des priorités jusqu’à ce que vous ayez établi la quantité de travail nécessaire.

4 La partie supérieure de la liste de contrôle contient des informations sur la demande de changement en termes d’activité. Un analyste des exigences économiques, un spécialiste du développement des applications, ou toute personne non membre du groupe de base de données peut la compléter. Dans cette section, vous verrez des entrées telles que « Ajouter une marge produits avec une valeur par défaut de 15 % » pour Description de la demande de changement. Vous avez besoin de connaître la date de la demande de changement, le gestionnaire « responsable » ou initiateur de la demande et, le cas échéant, le technicien qui l’a relayée. Il faut également consigner un motif économique et un motif technique pour la demande. Le premier type de motif peut être du type « accroître le potentiel de rentabilité » et le second, recouvrir des aspects tels que « soutenir les objectifs commerciaux », « améliorer les performances » ou « préserver l’intégrité des données ».

5 La tâche consistant à spécifier les objets de base de données à modifier n’incombe pas au gestionnaire ni au technicien désigné dans la partie supérieure du formulaire. C’est le rôle du concepteur ou de l’administrateur de base de données, et seule cette personne doit remplir la partie inférieure de la liste de contrôle. Cette zone contient des informations d’analyse d’impact, en commençant par les tables et colonnes à changer, la durée estimée pour l’accomplissement des changements, la date de réalisation de ceux-ci et la durée réelle pour les mener à bien. Ce formulaire peut non seulement vous aider à suivre les changements de schéma, mais aussi fournir des informations sur le temps que vous consacrez aux changements de base de données.

6 Si un changement porte sur plus d’une colonne d’une table, insérez une nouvelle ligne pour chaque table.colonne affectée et listez les différentes colonnes séparément. Outre les tables et colonnes, votre changement peut affecter d’autres objets, notamment des index, clés étrangères, contraintes par défaut et contraintes check, fonctions, déclencheurs, procédures stockées, vues et scripts. Vous devez tous les énumérer sur le formulaire. Encore une fois, si des changements affectent plusieurs objets, insérez une nouvelle ligne pour chacun d’eux, afin de répertorier un seul objet par ligne. Cette approche facilite le suivi des changements.

7 Au bas de la liste de contrôle se trouvent des lignes permettant de citer d’éventuels documents de référence pertinents (par ex., une spécification fonctionnelle) en tant que source de la demande, le nombre total d’objets de base de données impactés par le changement et la durée totale estimée pour accomplir l’ensemble des changements. Si vous utilisez systématiquement cette liste de contrôle, vous disposerez d’une référence consultable de tous les changements de vos bases de données, avec l’indication de la date, de la durée et de l’incidence de ceux-ci sur votre budget de fonctionnement. A vous de jouer !

Note : les figures, codes sources et fichiers auquels fait référence l’article sont visualisables au sein de la rubrique abonné. Découvrez tous les avantages du compte abonné SQL Server Magazine !

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Data - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010