> Cloud > Une banque espagnole adopte Google Apps pour ses 110 000 employés

Une banque espagnole adopte Google Apps pour ses 110 000 employés

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 janvier 2012
email

La banque Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA) passe à Google Apps. Ces 110 000 employés utiliseront désormais les outils cloud du géant du web pour leurs échanges de mails.

La migration devrait être réalisée d’ici la fin de l’année et commencera avec l’Espagne et ses 35 000 salariés, avant d’être étendue aux 26 autres pays dans lesquels l’établissement est présent.

Une fois le projet finalisé, l’implémentation de la suite Google de communication et collaboration dans le nuage (Gmail, Calendar, Sites, Docs et Talk) sera la plus grande jamais réalisée au niveau mondial.

« Intégrer la suite Google Apps for Business avec nos propres outils nous permettra d’introduire une nouvelle façon de travailler avec laquelle les employés accéderont à toutes les données dont ils ont besoin d’un seul clic, quel que soit l’endroit où ils se trouvent ou le terminal qu’ils utilisent », indique Jose Olalla, CIO de BBVA.

La banque n’a pas communiqué quelle solution venait remplacer Google Apps ni quel était le montant du contrat.

Cette annonce est, en tout cas, une belle opération pour Google qui non seulement réalise un déploiement de plus de 100 000 boîtes, mais surtout impose le cloud computing dans le secteur sensible de la banque, où la sécurité est un élément primordial. De quoi faire réfléchir d’autres acteurs…

Plus d’informations : Google
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Créer une startup, c’est une aventure. Pour maximiser les chances de succès, il faut pouvoir rêver les pieds sur terre. Bénéficiez d'une feuille de route infographique complète pour mettre en œuvre un parcours de croissance robuste et pérenne avec SAP Business One & ERT Intégration - groupe kardol.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 janvier 2012