> IoT > BYOD, la peur de la faille

BYOD, la peur de la faille

IoT - Par Tristan Karache - Publié le 06 février 2015
email

HP démontre par une étude que le Bring Your Own Device est une faille en soi de sécurité pour les entreprises.

BYOD, la peur de la faille

 

Commandée auprès du cabinet Redshift et réalisée avec la participation de 1130 décideurs informatiques dans huit pays européens, cette étude se penche sur les stratégies et les habitudes qu’ont les employés vis-à-vis de la mobilité et de la sécurité. Si 43% sont convaincus que les terminaux personnels sont suffisamment protégés et peuvent être utilisés au sein de la sphère professionnelle, la moitié des personnes interrogées considèrent le BYOD comme un risque pour la sécurité de l’entreprise. Plus particulièrement, 36% expliquent être préoccupés par le transfert de logiciels malveillants ou de virus entre ces appareils et le réseau de l’entreprise.

Alors que 20% des décideurs déclarent avoir déjà été victimes d’une faille de sécurité en relation avec le BYOD au cours de l’année voire pour 2% d’entre eux jusqu’à 5 failles, les applications mobiles ou les appareils demeurent peu sécurisés même si de nombreuses solutions commencent à éclore comme la conteneurisation ou comme HP le propose avec sa gamme de solutions, une gestion plus approfondie au niveau de l’identité des utilisateurs, des appareils et des données, adaptés à l’usage et au métier. 24 % des décideurs IT estiment que leur société est pour le moment bien équipée en matière d’applications mobiles mais 8% avancent que leur entreprise n’est pas bien armée à l’échelle de la sécurité.   

La mobilité est devenue une composante intégrante à l’évolution de l’entreprise qui profite de l’avantage de tous ces nouveaux devices. L’utilisation des terminaux mobiles devrait augmenter pour les tablettes et les smartphones respectivement de 17% et 11% à l’horizon 2020 même si les DSI dans cette enquête pensent, pour la moitié d’entre eux, que les ordinateurs de bureaux et les laptops conserveront leur hégémonie.

En France, il semblerait que l’hexagone ait tendance à renouveler son parc informatique (66% contre 58% en moyenne) avec des livraisons de PC portables atteignant 37% en 2020 contre 29% en moyenne. Une tendance qui s’aligne sur les prévisions de commandes d’ordinateurs de bureaux (38% contre 46% en moyenne). Concernant le BYOD, les décideurs informatiques des entreprises françaises émettent plus de réserves en termes de sécurité que leurs voisins européens avec 59% contre 50% en moyenne.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

IoT - Par Tristan Karache - Publié le 06 février 2015