> Cloud > IT Press Tour – Comment Zerto assure la continuité des environnements VMware

IT Press Tour – Comment Zerto assure la continuité des environnements VMware

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 27 juin 2013
email

Poursuite de notre escapade californienne avec une solution de reprise après sinistre et de continuité d’activité.

IT Press Tour – Comment Zerto assure la continuité des environnements VMware

Après le Backend-as-a-Service de Firebase, intéressons nous à Zerto (pour Zero RTO). Cette société israélienne propose une offre destinée directement aux entreprises ainsi qu’aux fournisseurs de services cloud. Sa dernière levée de fonds annoncée en avril dernier lui a permis de réunir 13 millions de dollars qui sont venus s’ajouter aux 21 millions de dollars issus des précédents tours de table. Plus de 200 entreprises et 130 CSPs (Cloud Service Providers) ont déjà adopté le produit.

(((IMG6138)))
Gil Lenovai, Vice-Président Maketing et Produits, présente la technologie Zerto. 

La particularité de sa technologie est d’avoir porté son moteur de réplication directement dans la couche d’abstraction des environnements VMware. La solution, Zerto Virtual Replication (ZVR), est totalement indépendante de la partie hardware et peut donc être utilisée sur n’importe quelle infrastructure (IBM ou NetApp, SAN ou NAS, disques internes ou externes,…) et vers n’importe quelle infrastructure. Complètement intégrée à vCloud Director, elle peut être managée entièrement à distance. ZVR est en réalité une machine virtuelle qui va compresser et répliquer de façon asynchrone les blocs de toutes les VMs de l’hôte ESX auquel elle est associée. La réplication n’est pas limitée à deux datacenters et peut être réalisée sur des sites multiples. En termes de performances, la VM ne consomme qu’entre 1 % et 5 % des capacités du CPU.

Du RPO à la seconde, du RTO à la minute

En matière de recovery, ZVR n’utilise pas un système de snapshots mais crée des points de restauration jusqu’à une fois toutes les cinq secondes. En cas de problème, il est donc possible de revenir très rapidement à n’importe lequel de ces « checkpoints ». La banque mutualiste Hapo (107 000 membres, 1,2 milliard de dollars d’actifs, 300 salariés dans 14 bureaux aux Etats-Unis) utilise la technologie Zerto pour protéger 130 machines virtuelles. L’implémentation de ZVR leur a permis d’obtenir un RTO (Recovery Time Objective) de seulement cinq minutes et un RPO (Recovery Point Objective) de quelques secondes au lieu de 24 heures auparavant. La compression des données et l’absence de snapshots a également conduit à une réduction de plus de 40 % des besoins en stockage sur le site secondaire. La réplication étant complètement symétrique, Hapo s’assure du bon fonctionnement de son système en réalisant tous les six mois un échange dans la hiérarchie de ses deux datacenters. Le site primaire devient alors le site secondaire et inversement.

Zerto donne en outre la possibilité de créer de multiples règles pour configurer finement sa stratégie de réplication et de reprise : Priorité à certaines VMs, définition du RPO, fréquence des tests, compression WAN,… Des règles qui peuvent être établies pour certains groupes spécifiques de VMs.  Si la solution de Zerto offre donc un outil BC/DR (Business Continuity/Disaster Recovery) complet pour les environnements VMware, elle souffre pour l’heure de l’absence de support de Microsoft Hyper-V. Un manque qui devrait être comblé dans le courant de l’année 2014.

Suivez l’IT Press Tour sur iTPro.fr.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Migration Windows Server 2008

Guide de Migration Windows Server 2008

L’année 2019 marque la fin de vie de Windows Server 2008/2008 R2 et SQL Server 2008/2008 R2, deux briques très populaires dans l’offre Microsoft et largement adoptées en France par des entreprises de toute taille. Il y a urgence à étudier les solutions possibles, découvrez-les dans ce Guide Thématique.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 27 juin 2013