> Cloud > Les nouveautés de Double-Take 5.3

Les nouveautés de Double-Take 5.3

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 16 mai 2011
email

Double-Take met à jour sa suite logicielle de reprise d’activité avec la sortie de la version 5.3.

Les solutions Double-Take ont pour caractéristique de fournir une réplication directement au niveau au niveau de l'OS et non au niveau du stockage, et cela en temps réel.

Les nouveautés de Double-Take 5.3

L’application s’installe dans le kernel de l’OS, en environnement Windows ou Linux, et va filtrer les I/O pour répliquer les modifications à l’octet près. Après une première synchronisation complète, l’outil ne répliquera plus que les modifications de façon à obtenir une copie soit conforme à l’original le plus rapidement possible.

« La plupart de nos concurrents fait du snap, soit une photo tous les quart d’heure. Nous nous faisons un film en temps réel », explique Olivier Cohen, Sales Director Europe chez Double Take. La solution a également l’avantage d’être peu consommatrice en ressources, « au maximum 3 % à 4 % de CPU sur la source », selon le responsable. Systèmes de compression, de réduction dynamique de la bande passante utilisée, de CDP ou encore de Fail-Over sont également intégrés.

« L’avantage est que, de par le fait que nous répliquons au niveau de l’OS, Double-Take est compatible avec tout type de stockage, IBM ou Dell, ancien ou récent, physique ou virtuel ». De plus en plus de clients ont des infrastructures virtualisées mais beaucoup de machines de production restent physiques. La solution prend donc tout son sens dans ces univers hétérogènes. « VMware va sortir cet été, avec Vsphere 5, une solution HBR (Host-Based Replication, ndlr), c’est ce que nous faisons depuis 20 ans ».

La nouvelle version s’enrichit notamment de fonctionnalités adaptées aux environnements virtuels.

Pour les environnements Microsoft Hyper-V, Double-Take 5.3 permettra de connecter deux clusters, en source et en cible. Avant un cluster ne pouvait être connecté qu’à une machine seule. « Cette évolution permet de répondre à encore plus de types d’environnements virtualisés », se réjouit Olivier Cohen.

Sur la partie VMware, la réplication se fait au niveau du guest. « Les relations entre VMware et Double-Take n’ont pas permis d’avoir une technologie qui s’installe au niveau de l’hôte ». La version 5.3 pour VMware dispose d’une nouvelle console qui permet une simplification au niveau du déploiement, du contrôle et des performances identique à une réplication sur hôte. Cette simplification autorise une gestion d’environnements plus lourds (jusqu’à 30 VMs).

La nouvelle version offre également un fail-back simplifié et automatisé mettant fin aux manipulations manuelles à faire pour revenir en arrière. Le but étant de faire des tests de PRA pour les clients. Autres nouveautés, Double-Take 5.3 supporte les environnements Exchange 2010 DAG (Database Availability Group) et intègre une console unifiée pour gérer l’intégralité des outils.

Les fonctionnalités de Double-Take 5.3 sont à découvrir au cours d’un web-séminaire présenté par
Anne Elisabeth Caillot, Avant Vente, et Gabriel Chadeau, Directeur Commercial pour Double-Take.

Plus d’informations : Double-Take

À lire également sur iTPro.fr : Ressources éditoriales dédiées à la Haute Disponibilité et Reprise d’Activités des Systèmes

Téléchargez gratuitement cette ressource

L’optimisation réseau en 6 atouts clés

L’optimisation réseau en 6 atouts clés

Quelles sont les 6 atouts clés d'un réseau 100% cloud, évolutif et sécurisé ? Faites évoluer vos solutions IT d'entreprise, bénéficiez d’une infographie exclusive pour activer ces nouvelles solutions technologiques.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 16 mai 2011