> Cloud > Pour IBM « l’innovation tracte le business ! »

Pour IBM « l’innovation tracte le business ! »

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 25 octobre 2019
email

Quand l’Intelligence Artificielle, le quantique, l’hybride et le multi-cloud s’emparent des systèmes ! Eclairage avec Catherine Chauvois Directrice de l’entité Systems et Pierre Jaeger, Systems Technical Director and Client Advisor in Financial Sector, IBM France.

Pour IBM « l’innovation tracte le business ! »

Une stratégie Systems pour répondre aux attentes du marché

Les clients sont demandeurs de la synergie « innovation & business », et la stratégie Systems y contribue. Selon Catherine Chauvois, les clients qui ont démarré leur transformation digitale il y a 4 – 5 ans, ont trois objectifs « valoriser et enrichir la data, s’équiper de systèmes apprenants, être des disrupteurs et non des disruptés ». En ce sens, la loi dite « de Watson » apporte l’Intelligence Artificielle souhaitée.

Ainsi, l’entité Systems s’appuie sur quatre lignes de produits, les plates-formes cognitives (Power 8 & 9), la plate-forme d’entreprise (hybridation cloud) l’IBMz, les solutions de stockage, et les plates-formes de demain « qui cassent les goulots d’étranglement et répondent aux attentes d’Intelligence Artificielle, d’hybridation cloud & multi-cloud, de protection de la donnée et de gestion & stockage de la donnée ».

« Le système revient au centre des préoccupations clients et, avec l’avènement de l’IA, la puissance de calcul devient critique sur certains projets ». Click To Tweet

 

Intelligence Artificielle & hybridation Cloud

Face au volume de data et de vidéos qui ne cesse de croître, le cognitif répond aux besoins. IBM évoque l’exemple d’une chaîne de distribution ayant équipé les magasins de caméras permettant de suivre, interpréter le parcours client, et analyser le panier pour aboutir à un débit de la carte bancaire sans passage en caisse. Les fonctionnalités de la plate-forme cognitive Watson Machine Learning Accelerator identifient les comportements des consommateurs, « en alimentant l’IA et la plate-forme d’informations et de données, le système apprenant entre en jeu, accélère et réduit les coûts ».

 

Quand on sait que 80% des données client sont dans le domaine privé et 20% dans le domaine public, « les clients veulent hybrider leurs environnements et leur Cloud ». Pour que le client puisse aisément naviguer entre les données clients (transactionnelles …), hors firewall (réseaux sociaux, géo localisation …), en transit (IoT …), la stratégie Systems ouvre ces plates-formes, cette ouverture est liée aux API et au besoin d’espaces de travail Open Source (pour rappel, depuis 2013, IBM fait partie de la fondation Open Power et se positionne comme le plus gros contributeur au monde en Open Source). « De plus, dans l’esprit de flexibilité de la stratégie d’hybridation Cloud, Watson Machine Learning Accelerator met à disposition des services d’IA dans le Cloud public et privé. Les frontières sautent entre Cloud privé et Cloud public, en apportant plus de liberté, la stratégie Systems aide ainsi les clients à évoluer entre les mondes applicatifs ».

« La stratégie IBM répond aux besoins des clients : IA, hybridation cloud et multi-cloud, protection de données, et fournit des architectures de stockage robustes, automatisées et flexibles ». Click To Tweet

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Protection & Stockage des données

Des solutions de cryptographie existent à tous les niveaux, et les acteurs du monde bancaire et assurance s’adossant à la plate-forme (mainframe), y sont sensibles, « la donnée reste propriété du client et ce qui est créé à partir de la donnée reste propriété intellectuelle du client » précise Pierre Jaeger.

 

Selon les analystes, si les clients puisent les données dans 5 sources en moyenne, le besoin de sécurisation est fort, « notre ligne de produits et solutions autour du stockage permet de bâtir des architectures qui soutiennent le cloud de nos clients et notre offre Software Defined Storage répond aux nécessités du marché ». Les clients peuvent ainsi récupérer les données en cas de reprise d’activité (solution backup planification offrant en natif des outils devops, mode self-service et automation API).

 

La R&D de demain : le quantique !

Pour résoudre des problématiques de nature exponentielle, IBM investit énormément dans le domaine quantique (64 cas clients dans le monde sous le label « IBM Q Network »). Par ailleurs, le centre clients IBM basé à Montpellier et porteur d’innovations est le 7ème hub quantique mondial et « notre priorité est d’augmenter l’humain et non le remplacer » conclut Pierre Jaeger.

A noter ! 50% des investissements R&D sont dédiés aux systèmes, dont le quantique.

 

Article paru dans Smart DSI N°14

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 25 octobre 2019