> IoT > Développeurs : comment gérer ces talents en 2018

Développeurs : comment gérer ces talents en 2018

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 03 avril 2018
email

Dès qu’on parle du métier de développeur, on évoque le mot « pénurie » … Ce métier constitue un véritable enjeu pour l’entreprise tout comme la gestion de ces talents, d’autant que les recruteurs s’intéressent vivement aux développeurs …Bien-être au travail, évolution, profil, rémunération, investissement, formation, challenge, mais quel est leur rapport au travail ? Retour sur ce métier qui suscite engouement et interrogations ...

Développeurs : comment gérer ces talents en 2018

Si les développeurs aiment globalement leur métier et leur entreprise, ils ne restent pas en place puisque 84% pensent changer d’entreprise d’ici 5 ans. Toutefois, face au rythme effréné des innovations, ils sont conscients qu’ils doivent sans cesse se former : 79% se perfectionnent régulièrement aux nouveautés liées à leur travail ou aux langages de programmation.

 

Bien-être ….

Les développeurs sont heureux au travail

  • 55% sont plutôt heureux
  • 15% très heureux !

Le constat est là, ils aiment beaucoup leur entreprise (26%) et même plutôt (54%). Bonne nouvelle puisqu’ils aiment « beaucoup » leur travail (69,6 %).

Du côté des freelances, 57% estiment que leur statut est le meilleur environnement de travail possible

  • 33% sont très heureux
  • 56% plutôt heureux

 

… mais à l’écoute du marché

Mais, évidemment, si le bonheur au travail est essentiel, ils restent à l’écoute du marché (62%), et l’envie d’évoluer et de changer de métier est sans appel

  • 80% seront encore développeurs dans 2 ans
  • 38% changeront de métier dans les 5 ans

Côté recrutement, les propositions vont bon train

  • 1 à 3 propositions par mois pour 39%
  • 4 à 10 pour 22%
  • Plus de 10 sollicitations (6%)

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment contrer les menaces sophistiquées ?

Comment contrer les menaces sophistiquées ?

Votre réseau d'entreprise fait face à de profondes mutations en matière IT, à des comportements utilisateur à risque et à des menaces toujours plus sophistiquées (ransomware, vulnérabilités zero-day, attaques ciblées). Protéger votre réseau devient ainsi plus complexe. Pour faire simple, nous avons segmenté l'univers des menaces en trois profils : les menaces connues, celles qui sont inconnues et celles connues mais non divulguées...

L’option TPE-PME retenue !

Les développeurs préfèrent évoluer dans les TPE-PME, 49% apprécient une entreprise « à taille humaine » perçue comme un environnement de travail idéal, contrairement aux ETI (13%), grands groupes (12%) et ESN (4%).

Toutefois, si le type d’entreprise est un critère, le salaire est un argument de poids pour 75%.

 

 Veille, side-projets et hackatons

Les développeurs ne ménagent pas leur temps, veille en dehors du travail (61%), side-projets (48%) ou bien encore participation à des hackatons ou challenges (26%), conférences (20%).

 

Leur priorité reste la formation et pour se maintenir à niveau, ils optent pour

  • les sites spécialisés (78%)
  • les formations en ligne (73%)
  • des formations présentielles (26%)

 

Source Blog Modérateur et Hellowork.io – Enquête (836 développeurs)

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 03 avril 2018