> Data > Dossier SQL Server : Utiliser toutes les différentes possibilités de SSMS (2/2)

Dossier SQL Server : Utiliser toutes les différentes possibilités de SSMS (2/2)

Data - Par Jérôme Gabillaud - Publié le 27 janvier 2011
email

Bien évidement tout le monde utilise SQL Server Management Studio (SSMS) mais comme tout outil, on n'utilise que la partie que l'on connaît.

Il n'est pas question dans cet article d'expliquer comme réaliser telle opération d'administration ou bien comment il est possible d'écrire telle requête SQL, mais plutôt comment il possible d'automatiser certains usages ou d'obtenir une présentation plus lisible des informations ou bien encore comment intégrer les jeux d'instructions SQLCMD. L'objectif de cet article est donc de vous présenter quelques aspects méconnus de SSMS non pas pour savoir qu'ils existent mais bien parce qu'ils permettent de gagner du temps et facilitent l'usage de SSMS et donc le travail avec les instances SQL Server. Les quelques points mis en évidence ici ne sont pas limitatifs mais ils ont été choisis pour leur pertinence.

Dossier SQL Server : Utiliser toutes les différentes possibilités de SSMS (2/2)


Avec la version 2008 de SQL Server, SSMS dispose d’un outil de débogage des scripts Transact SQL afin de mettre au point de façon rapide et simple, les procédures et fonctions. Ce débogueur intégré directement à SSMS est un réel gain pour ceux qui ont tenté de débogué du code transact SQL avec les versions précédentes.

Voyons d’un peu plus près comment cela fonctionne. Tout d’abord, lorsque l’on ouvre l’éditeur de requête, le menu général est modifié et le choix débogage apparaît.

Avant même de lancer le script en mode débogage il est nécessaire de définir un ou plusieurs points d’arrêt. Cela s’effectue soit à l’aide de la touche F9, ou bien en double cliquant dans la barre située à gauche de la ligne sur laquelle le point d’arrêt doit être défini. Cette opération est valide aussi bien pour l’ajout que la suppression de points d’arrêt.

Il est possible d’avoir une vue synthétique des différents points d’arrêt qui ont été définis en demande, l’affichage de la fenêtre des points d’arrêt. Cette fenêtre est accessible depuis le menu Débogage – Fenêtres – Points d’arrêt ou bien par le raccourci clavier Ctrl+Alt+B.

Il est également possible de supprimer un ou plusieurs points d’arrêt de façon simple à partir de cette fenêtre.

Pour lancer le script en mode débogage, il ne faut pas utiliser le raccourci clavier F5 qui permet d’exécuter un script en mode normal mais il est nécessaire de passer par Déboga – ge – Démarrer le débogage ou bien Alt+F5. Avant de lancer l’exécution du script, SSMS change de perspective et donc modifie l’organisation des fenêtres.

Il est alors possible d’exécuter simplement le script en mode pas à pas, de modifier les points d’arrêt (ajouter/ supprimer/ désactiver), évaluer la valeur prise par une variable, …. Tous ces choix sont accessibles soit de façon classique par le menu, les raccourcis clavier, le menu contextuel ou bien la barre d’outils spécifiques au débogage.

Cette méthode permet de mettre au point des scripts Transact SQL mais qu’en est-il pour un déclencheur ? La technique reste quasiment la même mais il est nécessaire d’y apporter quelques adaptations. En effet, pour comprendre le fonctionnement d’un déclencheur et donc l’exécuter en mode mise au point, il est nécessaire d’être en mode débogage lors de la demande d’exécution de ce déclencheur. Donc le déclencheur doit être défini de façon tout à fait classique avec l’instruction CREATE TRIGGER puis l’instruction SQL qui va provoquer l’exécution de ce déclencheur doit être incluse dans un script Transact SQL et c’est ce script qui va être exécuté en mode mise au point. Un point d’arrêt est associé à cette instruction SQL puis lorsque le débogueur va s’arrêter sur ce point d’arrêt, une exécution en mode pas à pas détaillé (F11) va être demandée et il est alors possible d’explorer le déclencheur de base de données en mode pas à pas.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide Server & Data center

Le Guide Server & Data center

Le Nouveau Guide Atlassian Server & Data center liste les meilleures pratiques et solutions pour libérer le potentiel de toutes les équipes. Découvrez, pas à pas, comment fluidifier l’organisation, accentuer la communication et la collaboration. Plus de 100 000 entreprises dans le monde, comme Coca Cola, Visa ou BMW utilisent des produits de gestion des services, de communication en temps réel, de partage et de création de contenu et de suivi de projets d'Atlassian pour gagner en efficacité, notamment Jira Software, Confluence, Crowd, Trello, Bitbucket, Jira ServiceDesk et Bamboo. Découvrez les meilleures pratiques.

Data - Par Jérôme Gabillaud - Publié le 27 janvier 2011