> IoT > Regtech : Intelligence artificielle, Cloud et Big Data au cœur du secteur financier

Regtech : Intelligence artificielle, Cloud et Big Data au cœur du secteur financier

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 04 septembre 2018
email

Avec le développement du Cloud, du Big Data et de l'Intelligence Artificielle (IA), la Regtech (Regulary Technology) a vu le jour. Ce sous-secteur de l'industrie technologique s’applique aux services financiers.

Regtech : Intelligence artificielle, Cloud et Big Data au cœur du secteur financier

Trois tendances clés

Face à un secteur bancaire gérant de grandes quantités de données et à un régime réglementaire européen strict, les applications spécialisées dans la conformité se développent rapidement. Retenons 3 tendances :

 

  • Les Regtech ont été à 86% créées après 2008, au moment de la crise financière et de la nouvelle ère de réglementations financières

Concentrées dans les pays d’Europe de l’Ouest, elles sont 47% à être implantées au Royaume-Uni.

 

  • L’Asset Management est le secteur d’activité bancaire le plus visé par les entreprises Regtech (28%)

Suivent les fonctions supports des banques et le secteur du Corporate & Investment Banking.

 

  • Les technologies les plus utilisées sont l’IA / Machine Learning (23%), le Cloud (19%) et le Big Data (19%)

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide d’architecture SD-WAN, les 6 éléments impératifs

Guide d’architecture SD-WAN, les 6 éléments impératifs

L’architecture SD-WAN permet d’améliorer les options de l’entreprise en matière d’applications cloud. Mais il introduit aussi de nouvelles vulnérabilités et offre une surface d’attaque plus étendue. Comment garantir la sécurité des opérations des filiales et des sites distants ? Découvrez, dans ce nouveau Guide Fortinet, les 6 éléments à prendre en compte impérativement lorsque vous envisagez une solution SD-WAN.

Les enjeux de réglementation et de conformité

Les 80 entreprises européennes de Regtech couvrent des sous-catégories correspondant aux enjeux de réglementation et conformité pour l’industrie bancaire. Voici les objectifs :

 

1/ Gestion et contrôle de l’identité en temps réel et en continu

27,2% se consacrent à la gestion et au contrôle des identités dans le but de

  • créer des synergies à travers une base de données Blockchain partagée d’informations KYC (Know Your Customer) entre les filiales d’une banque
  • identifier les profils biométriques comportementaux des utilisateurs en ligne
  • automatiser les contrôles KYC / AML (Anti-Money Laundering) en mettant en œuvre des API pour relier les bases de données des organismes de contrôle

 

2/ Respect des obligations de reporting réglementaire

27,2% recourent essentiellement aux technologies Cloud (35,5%) et aux API (19,4%) pour :

  • automatiser la production de rapports réglementaires
  • soutenir et uniformiser la distribution transfrontalière des fonds d’investissement
  • faciliter la supervision des sociétés financières par les autorités de régulation avec un portail de soumission de données sur le Web et une validation en temps réel

 

3/ Une meilleure gestion des risques data

Près de la moitié des RDM (Risk Data Management) Regtechs (46,7%) s’appuient sur des solutions Big Data et ciblent les clients Corporate & Investment Banking. La RDM porte sur la gouvernance des données, leur suivi et leur protection.

 

4/ Le contrôle des transactions

Pour assurer la surveillance des transactions, les sociétés RegTech utilisent

  • les applications de la technologie Blockchain (36,4%)
  • l’IA/Machine Learning (27,3%)

 

5/ Une gestion de la conformité souple et automatisée

Le cinquième groupe de sociétés est spécialisée dans la « compliance management »

  • L’IA/Machine Learning et les services Cloud sont utilisés chacun par 37,5% des entreprises
  • 30% des banques s’attendent à une plus grande implication des solutions Regtech en Compliance Management

 

Source Etude AEC Fintech & Sia Partners

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 04 septembre 2018