Better Software avec Bechtle Software
> IoT > Regtech : Intelligence artificielle, Cloud et Big Data au cœur du secteur financier

Regtech : Intelligence artificielle, Cloud et Big Data au cœur du secteur financier

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 04 septembre 2018
email

Avec le développement du Cloud, du Big Data et de l'Intelligence Artificielle (IA), la Regtech (Regulary Technology) a vu le jour. Ce sous-secteur de l'industrie technologique s’applique aux services financiers.

Regtech : Intelligence artificielle, Cloud et Big Data au cœur du secteur financier

Trois tendances clés

Face à un secteur bancaire gérant de grandes quantités de données et à un régime réglementaire européen strict, les applications spécialisées dans la conformité se développent rapidement. Retenons 3 tendances :

 

  • Les Regtech ont été à 86% créées après 2008, au moment de la crise financière et de la nouvelle ère de réglementations financières

Concentrées dans les pays d’Europe de l’Ouest, elles sont 47% à être implantées au Royaume-Uni.

 

  • L’Asset Management est le secteur d’activité bancaire le plus visé par les entreprises Regtech (28%)

Suivent les fonctions supports des banques et le secteur du Corporate & Investment Banking.

 

  • Les technologies les plus utilisées sont l’IA / Machine Learning (23%), le Cloud (19%) et le Big Data (19%)

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Répondre aux exigences du SD-WAN

Répondre aux exigences du SD-WAN

Découvrez dans cette infographie les exigences clés pour implémenter un réseau SD-WAN adapté, efficace et sécurisé...

Les enjeux de réglementation et de conformité

Les 80 entreprises européennes de Regtech couvrent des sous-catégories correspondant aux enjeux de réglementation et conformité pour l’industrie bancaire. Voici les objectifs :

 

1/ Gestion et contrôle de l’identité en temps réel et en continu

27,2% se consacrent à la gestion et au contrôle des identités dans le but de

  • créer des synergies à travers une base de données Blockchain partagée d’informations KYC (Know Your Customer) entre les filiales d’une banque
  • identifier les profils biométriques comportementaux des utilisateurs en ligne
  • automatiser les contrôles KYC / AML (Anti-Money Laundering) en mettant en œuvre des API pour relier les bases de données des organismes de contrôle

 

2/ Respect des obligations de reporting réglementaire

27,2% recourent essentiellement aux technologies Cloud (35,5%) et aux API (19,4%) pour :

  • automatiser la production de rapports réglementaires
  • soutenir et uniformiser la distribution transfrontalière des fonds d’investissement
  • faciliter la supervision des sociétés financières par les autorités de régulation avec un portail de soumission de données sur le Web et une validation en temps réel

 

3/ Une meilleure gestion des risques data

Près de la moitié des RDM (Risk Data Management) Regtechs (46,7%) s’appuient sur des solutions Big Data et ciblent les clients Corporate & Investment Banking. La RDM porte sur la gouvernance des données, leur suivi et leur protection.

 

4/ Le contrôle des transactions

Pour assurer la surveillance des transactions, les sociétés RegTech utilisent

  • les applications de la technologie Blockchain (36,4%)
  • l’IA/Machine Learning (27,3%)

 

5/ Une gestion de la conformité souple et automatisée

Le cinquième groupe de sociétés est spécialisée dans la « compliance management »

  • L’IA/Machine Learning et les services Cloud sont utilisés chacun par 37,5% des entreprises
  • 30% des banques s’attendent à une plus grande implication des solutions Regtech en Compliance Management

 

Source Etude AEC Fintech & Sia Partners

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 04 septembre 2018