> Cloud > SAP CRM s’installe sur le cloud IBM

SAP CRM s’installe sur le cloud IBM

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 13 septembre 2011
email

La solution CRM RDS (Rapid Deployment Service) de SAP en mode hébergé sur une infrastructure IBM. C’est ce que proposent les deux sociétés via une offre SaaS commune.

Dans le cadre de la conférence SAP Innovation Now, organisée mardi 13 septembre au CNIT de La Défense, Nicolas Sekkaki, Directeur Général de SAP France et Philippe Jarre, Directeur Général d’IBM Global Technology Services, ont dévoilé cette initiative franco-française.

« Nous avons créé cette offre avec nos partenaires d’IBM France et elle n’est pour l’instant valable que sur le marché français », indique le responsable de SAP. Le numéro un européen du logiciel ambitionne de faire passer son chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros à 20 milliards d’ici 2015 et compte bien sur le cloud computing pour atteindre son objectif.

Il a donc fait appel à un partenaire de longue date pour mettre son application CRM dans le cloud. IBM s’occupera de l’hébergement, de l’intégration et du support de la solution.

10 500 euros par mois minimum

Les deux entreprises ont choisi d’adopter dans un premier temps un modèle de vente directe. Les contrats vendus, y compris par les commerciaux SAP, seront des contrats IBM. La collaboration entre les sociétés se fera en amont et les clients eux n’auront affaire qu’à Big Blue. Le géant américain n’est pas novice en la matière puisqu’il est déjà le premier intégrateur mondial de solutions SAP dans le monde selon Gartner. Un point qui a son importance puisque l’offre insiste sur la rapidité de mise en place du CRM. « Notre volonté était de pouvoir déployer la solution en six à huit semaines », explique Nicolas Sekkaki.

L’offre est disponible en deux packages, standard et premium, la différence résidant dans le degré de personnalisation que le client pourra apporter à son application, via un catalogue d’options. La facturation démarre à 105 € par utilisateur et par mois pour un contrat de 3 ans. Sachant qu’il faudra au minimum 100 utilisateurs pour souscrire à cette solution, les entreprises devront mettre la main au portefeuille pour sortir les 10 500 euros mensuels demandés. « Si l’on compare ce tarif au prix d’achat d’une solution sur site et des infrastructures qui vont avec, notre offre est très compétitive », fait remarquer Philippe Jarre. Des contrats de 12 ou 24 mois sont également possibles mais le tarif sera alors revu à la hausse.

Les données seront stockées dans un datacenter IBM situé à Amsterdam. « C’est un centre où nous effectuons beaucoup de hosting SAP donc toutes les compétences y sont déjà », précise Philippe Jarre. « Mais si l’offre décolle, nous offrirons un service à partir d’un datacenter français ». « Nous nous attendons à un succès important », poursuit Nicolas Sekkaki. « Les clients ont la volonté d’innover pour prendre un avantage concurrentiel et 40% des workloads portés dans le cloud seront des CRM car les risques sont plus faibles que pour un environnement de production ». SAP et IBM espèrent convaincre entre 10 et 20 clients d’ici la fin de l’année.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 13 septembre 2011