> Data > Transformation digitale de la fonction finance : où en est-on ?

Transformation digitale de la fonction finance : où en est-on ?

Data - Par Lenildo Morais - Publié le 13 avril 2023
email

Une transformation numérique financière est la mise en œuvre et l'utilisation de technologies numériques spécifiquement pour améliorer l'efficience, l'efficacité, la perspicacité, l'agilité et la qualité des processus et systèmes financiers et libérer du temps pour que la fonction financière soutienne l'entreprise avec de meilleures informations et connaissances.

Transformation digitale de la fonction finance : où en est-on ?

Le sujet brûlant au sein des entreprises du monde entier, notamment en Chine et au Japon, est la transformation numérique qu’elles doivent traverser, au cours de cette décennie. A juste titre, car aucune entreprise contemporaine ne peut se passer d’une architecture informatique efficace, il y a donc un grand besoin de transformations numériques réussies. Les processus et systèmes financiers font également partie de cette transformation. Où en sommes-nous en ce moment ?

Vers une meilleure utilisation des technologies numériques

La transformation numérique est un changement dans la façon dont l’organisation utilise les technologies numériques pour adapter ou créer des processus commerciaux nouveaux ou existants, de nouveaux modèles commerciaux, une culture et des expériences client, dans le but de répondre aux changements du marché interne et externe et aux exigences des clients.

La transformation numérique modifie la façon dont l’entreprise exerce ses activités et, dans certains cas, crée des types d’entreprises entièrement nouveaux.

Cela change fondamentalement la façon dont l’organisation offre de la valeur aux clients et constitue un changement culturel qui oblige l’organisation à défier continuellement, à expérimenter et même à se sentir à l’aise avec l’échec. De manière générale, une transformation numérique est possible grâce aux nouvelles technologies.

Une transformation numérique financière est la mise en œuvre et l’utilisation de technologies numériques spécifiquement pour améliorer l’efficience, l’efficacité, la perspicacité, l’agilité et la qualité des processus et systèmes financiers et libérer du temps pour que la fonction financière soutienne l’entreprise avec de meilleures informations et connaissances.

Challenger

Dans la pratique, il apparaît que de nombreuses transformations numériques, tant au sein de la fonction financière qu’au sein de l’entreprise, sont difficiles et finalement peu réussies. En fait, seul un tiers des entreprises chinoises et japonaises ont répondu à leurs attentes en matière de résultats de transformation numérique, tandis que les deux tiers déclarent que leurs attentes n’ont été que partiellement ou pas du tout satisfaites.

La fonction finance numérique

Comme on peut s’y attendre avec un concept relativement nouveau, la forme de la fonction financière numérique doit encore se cristalliser dans les pays asiatiques ou dans le reste du monde.

La fonction de finance numérique automatise l’ensemble de la chaîne de valeur financière, de l’approvisionnement au paiement, en passant par l’intégration et le congé des employés, la trésorerie, la fiscalité, la gouvernance et les contrôles internes, et est hébergée dans le cloud à l’aide de plateformes et d’écosystèmes ouverts.

Cela englobe toutes les interactions de la chaîne de valeur, c’est-à-dire avec les clients, les fournisseurs et les partenaires, les prestataires de services financiers et les autorités réglementaires, et il n’y a plus aucune partie de la chaîne de valeur qui se fait manuellement et/ou sur papier.

Aligner stratégies numériques et stratégies organisationnelles

Par la suite, la société continue d’investir dans la technologie moderne et les applications numériques, en développant les compétences des professionnels de la finance et en veillant à ce que les stratégies numériques restent alignées sur les stratégies organisationnelles.

À la base, la fonction numérique, ce sont également les personnes qui utilisent les ressources numériques et accèdent aux données dans toute l’entreprise pour intégrer, optimiser les processus avec un état d’esprit avant-gardiste, d’amélioration continue et rendre les résultats compréhensibles pour tout le monde à l’intérieur de l’entreprise.

Les indicateurs de performance non financiers

Les indicateurs de performance non financiers, tels que la demande des clients, la satisfaction et la fidélisation des clients, la réalisation des projets, la satisfaction et la fidélisation des employés, sont utilisés comme indicateurs clés de la performance financière future. Identifiez facilement les domaines d’activité difficiles et fournissez des informations exploitables à la direction pour relever les défis, agir rapidement sur les problèmes critiques et prendre des mesures proactives pour atténuer les risques, et permettre aux professionnels de la finance de fournir des résultats de type démo, quel que soit l’emplacement physique et l’heure à laquelle ils travaillent.

Dans la fonction de finance numérique de la Chine et du Japon, les professionnels de la finance sont intégrés dans les départements/unités commerciales/divisions en tant que partenaires commerciaux précieux. Cela garantit que les départements peuvent adhérer à la gouvernance d’entreprise, aux directives financières, à une gestion solide des coûts et de la rentabilité et à des contrôles internes efficaces, tout en les aidant à gérer l’organisation et à accroître la compréhension, l’utilisation des données financières pour stimuler la croissance, atteindre et maintenir la rentabilité.

Les investissements dans les transformations numériques

Les entreprises reconnaissent de plus en plus les avantages des transformations numériques. 86 % des entreprises japonaises prévoient d’investir davantage dans les transformations numériques, tandis que seulement 34 % (autres pays) indiquent qu’elles investissent autant ou moins. Il est intéressant de voir dans quelles applications informatiques, leurs fonctions financières prévoient d’investir et dans lesquelles elles ont effectivement investi ces dernières années.

Malgré la forte augmentation des investissements informatiques due au COVID-19, les investissements réels totaux sont en retard par rapport aux investissements prévus. Cela peut indiquer que les entreprises sous-estiment en fait l’urgence de la numérisation et de la transformation numérique et son rôle financier. Bien qu’elles proclament publiquement son importance, qu’elles allouent en pratique des ressources insuffisantes pour une transformation numérique, qu’elles ont du mal à libérer, trouver des ressources pour une transformation numérique, ou que de nombreuses ressources sont utilisées pour mettre à jour et/ou renforcer l’infrastructure informatique actuelle.

Téléchargez cette ressource

Guide de Sécurité IA et IoT

Guide de Sécurité IA et IoT

Compte tenu de l'ampleur des changements que l'IA est susceptible d'entraîner, les organisations doivent élaborer une stratégie pour se préparer à adopter et à sécuriser l'IA. Découvrez dans ce Livre blanc Kaspersky quatre stratégies efficaces pour sécuriser l'IA et l'IoT.

État des transformations numériques

De nombreuses informations sont disponibles sur la nature, le contenu et surtout les bénéfices des transformations numériques. Cependant, comme l’indique le constat, les deux tiers des entreprises ne sont pas satisfaites de l’avancement et des résultats de leurs transformations numériques.

Cependant, il est recommandé de ne pas trop se concentrer sur l’état actuel des transformations numériques dans les fonctions financières, après tout, chaque entreprise a ses propres circonstances internes et externes qui déterminent quelles ressources sont disponibles pour une transformation numérique et le rythme auquel la transformation a lieu. Par conséquent, l’urgence accordée à la rapidité des transformations numériques et des réussites ne correspond pas aux pratiques quotidiennes et à l’état des fonctions financières.

Dans cette pratique, les progrès se font souvent étape par étape, en raison du temps généralement limité disponible pour les améliorations. La fonction financière est toujours occupée et aussi opportuniste dans le sens où elle regarde quelles ressources vont faire cette activité.

Naturellement, cette approche crée des rôles financiers qualifiés « d’adopteurs tardifs ». Une transformation numérique n’est pas une fin en soi, mais un moyen, pour mieux servir les clients, qui dépend non seulement de l’état de l’architecture informatique de l’entreprise, mais aussi, du professionnalisme et de l’orientation client des employés. Par conséquent, le côté « technique » et le « côté humain » devraient recevoir au moins la même attention, à savoir la conduite du changement.

Le ralentissement des fonctions financières engagées dans la transformation numérique s’explique par des obstacles à la création d’une fonction financière numérique.

 

Pour aller plus loin sur ce thème avec les experts du site iTPro.FR :

Les DSI progressistes collaborent avec la fonction Finance · iTPro.fr

Le rôle clé du DAF dans la réussite de la transformation digitale (itpro.fr)

Finance & data management : + 374 réglementations · iTPro.fr

Data - Par Lenildo Morais - Publié le 13 avril 2023